Pour la défense de l’italien en Suisse

Autriche, Suisse, Luxembourg, Namibie... Découvrons les autres pays où l'on parle allemand

Modérateur: Modérateurs

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18517
Inscription: Mar 28 Nov 2006 15:51
Localisation: Alsace

Pour la défense de l’italien en Suisse

Messagepar michelmau » Sam 29 Déc 2012 19:14

En Suisse, l'italien est en constante perte de vitesse. Pour valoriser cette langue au sein de la Confédération, un Forum national pour sa sauvegarde vient de se constituer. Il se donne jusqu'à 2020 pour que le pays cesse d’être, comme le déplorent ses initiateurs, un «Etat bilingue» allemand-français.


Lire l'article
Les amateurs d'étiquettes colleront sans doute celle du "repli identitaire".Grand bien leur fasse. :mrgreen:
L'harmonie est un équilibre fragile. Pour y contribuer, respectez activement les règles de bonne conduite.

„Den leeren Schlauch bläst der Wind auf, den leeren Kopf der Dünkel.“
Matthias Claudius (1740-1815), dt. Dichter

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 10275
Inscription: Jeu 27 Mar 2008 12:48
Localisation: C'est le Noooord !!

Re: Pour la défense de l’italien en Suisse

Messagepar Andergassen » Sam 29 Déc 2012 20:35

L'italien en Suisse est en perte de vitesse parce que les hautes vallées du Tessin et les aires italophones des Grisons connaissent un exode rural important, en général vers les centres industriels et touristiques de l'aire alémanique. De plus, les centres touristiques du Tessin, notamment au bord du lac Majeur et du lac de Lugano, sont un lieu d'implantation privilégié pour une population aisée généralement germanophone.
Die Schweden, die haben verflucht schlechtes Geld,
wer weiß, ob der Östreicher besseres hält.

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 6578
Inscription: Mar 03 Jan 2006 13:07
Localisation: Lörrach

Re: Pour la défense de l’italien en Suisse

Messagepar ElieDeLeuze » Dim 30 Déc 2012 00:40

Mais justement, Andergassen, les Germanophones en prennent vraiment à leurs aises dans les régions italophones ou romanchophones, ils ne se posent pas un seul instant la question de l'incongruité de leur arrogance monolingue de plus en plus marquée. Ils ne sont pas aussi bien accueillis en Romandie quand ils parlent allemand ou dialecte, mais alors nettement moins bien, donc du coup, ils comprennent rapidement que s'ils veulent survivre, faire comme à la maison ne va pas être possible. Les Italophones et les Romanches sont franchement bien trop gentils.
www.rtr.ch - Tgi che sa rumantsch sa dapli.

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Retourner vers Autres Pays Germanophones

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités