"Maître Puntila et son valet Mati" de Bertolt Brecht à Lyon

Actualités allemandes, événements allemands en France et en Allemagne

Modérateur: Modérateurs

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 5702
Inscription: Lun 05 Jan 2009 21:38

"Maître Puntila et son valet Mati" de Bertolt Brecht à Lyon

Messagepar fifititi » Ven 01 Juin 2012 21:45

"Maître Puntila et son valet Matti." de Bertolt Brecht au théâtre de la Croix Rousse (Lyon) du mardi 09 avril au samedi 20 avril 2013.

Texte de Bertolt Brecht.
Traduction de Michel Cadot.
Mise en scène de Guy Pierre Couleau.
Avec Pierre Alain Chapuis, Luc Antoine Diquero, Sébastien Desjours, India Hair, François Kergourlay, Nolwenn Kolbell, Pauline Ribat, Rainer Sievert, Fanny Sintes, Serge Tranvouez et Clémentine Verdier.
Scénographie de raymond Sarti.
Musique de philippe Miller.
Lumières de Laurent Schneegans.
Costumes de Sabine Siegwalt.

Puntila, riche propriétaire terrien, est autoritaire, colérique et calculateur. Un sal type qui, suffisamment ivre, devient "presqu'un homme", généreux, conciliant et d'une amitié débordante pour son valet Matti. Le vin lui rend l'intelligence. Mais Matti n'a que faire de cette générosité momentanément désinhibée, il veut vivre sa vie dans la dignité. . Le couple Puntila/Matti est une figure du XXe siècle. apparue en pleine période nazie alors que Brecht est exilé en Finlande (en 1940).

S'il veut écrire une pièce légère et populaire le dramaturge allemand (apatride pendant 15 ans puisque déchut de sa nationalité allemande par les nazis) veut aussi témoigner de ce qui le préoccupe : la nécessité pour chaque individu de résister au pouvoir et de prendre sa vie en main quelle que soit son origine sociale.

Ce que l'on ignore souvent, c'est que Puntila est inspiré de Chaplin.

Guy Pierre Couteau continue d'explorer les grands dramaturges du XXe siècle. Si l'idéologie brechtienne a été rangée sur les étagères un peut poussiéreuses de l'Histoire, son théâtre et sa verve sont, eux, d'une vigueur inentamée.... Quant à sa proposition de prendre un peu de distance pour lire plus aisément les chaos de ce monde, ne devrait-on pas y tendre l'oreille en ces temps de réactions surmédiatisées ?
"Lorsque vous avez éliminé l'impossible, ce qui reste, aussi improbable soit-il, est nécessairement la vérité."
Arthur Conan Doyle

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 5702
Inscription: Lun 05 Jan 2009 21:38

Re: "Maître Puntila et son valet Mati" de Bertolt Brecht à L

Messagepar fifititi » Ven 01 Juin 2012 21:56

"Lorsque vous avez éliminé l'impossible, ce qui reste, aussi improbable soit-il, est nécessairement la vérité."
Arthur Conan Doyle

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 5581
Inscription: Lun 27 Juin 2011 00:38
Localisation: Francfort/Oder, Paris, Lyon

Leben des Galilei aux Célestins

Messagepar valdok » Lun 16 Mar 2015 14:55

Et Lyon a récidivé avec Brecht mais cette fois ci avec une pièce moins connue, la vie de Galilée (Leben des Galilei) au théâtre des Célestins.
La pièce était en allemand surtitré en français.

Musique : Hanns Eisler
Mise en scène : Armin Petras / Schauspiel Stuttgart
Les acteurs
Peter Kurth - Galileo Galilei
Christain Czeremnych - Andrea Sarti / Cosme de Médicis, grande duc de Florence
Maja Beckmann - Madame Sarti, gouvernante de Galilée, mère d'Andrea /L'inquisiteur
Florian Rummel - Ludivico Marsili, jeune homme riche fiancée de Virginia
Julischka Eichel - Virginia, fille de Galilée
Paul Schröder - Le petit moine
Wolfgang Michalek - Le curateur de l'université de Padoue/ Le philosophe/ Le mathématicien/ Le très vieux cardinal/ Le cardinal Barberini qui deviendra le pape Urbain VIII/Le chanteur de ballades
Pour en savoir davantage :
http://www.celestins-lyon.org/index.php/Menu-thematique/Saison-2014-2015/Spectacles/Leben-des-Galilei
Hélas l'événement est passé, mais c'était un merveilleux moment que je voudrais vous faire un peu partager. La salle était comble et nous n'avons dû qu'à un désistement de pouvoir non seulement assister au spectacle mais aussi d'être placés au plus près de la scène :wink: :wink:

La pièce respecte le découpage scénique voulu par Bertolt Brecht mais sait aussi prendre ses libertés par le jeu des acteurs et la mise en scène, elle jongle à la fois avec le tragique, le grotesque et revêt des aspects de spectacle de cirque.

A noter les performances de Wolfgang Michalek et le jeu très physique de Christian Czeremnych
„Und auf dem höchsten Thron der Welt sitzen wir nur auf unserem Arsch.“

Michel de Montaigne (Werk: Essais)

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Retourner vers Actualités et événements allemands

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités