Les lauréats du Prix Franco-Allemand du journalisme 2013

Discutons ensemble des relations entre nous et entre nos pays.

Modérateur: Modérateurs

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14933
Inscription: Lun 31 Oct 2005 18:33
Localisation: Entre Euskal Herri et Burdigala, via Brême et Berlin...

Les lauréats du Prix Franco-Allemand du journalisme 2013

Messagepar Kissou33 » Jeu 16 Mai 2013 18:51

Sources :CIDAL
Les lauréats du Prix Franco-Allemand du Journalisme (PFAJ), qui fête ses 30 ans d’existence en 2013, ont été sélectionnés. Réunis à Paris le 15 mai, les membres français et allemands du jury ont désigné les lauréats 2013 dans les différentes catégories. Les prix d’une valeur totale de 28.000 euros ont été attribués dans les catégories Vidéo, Audio, Ecrit et Multimédia. Sont récompensées des contributions qui visent une meilleure compréhension entre la France et l’Allemagne. Les jurys qui se sont concertés indépendamment ont délibéré de la façon suivante :

Dans la catégorie Vidéo, le prix doté de 6 000 euros est attribué à Delphine Prunault pour son reportage « Le miracle allemand, à quel prix ? », une production de l’émission « Envoyé spécial » de France 2. Le film traite un sujet crucial du débat politique franco-allemand. Il démystifie l’économie allemande qui a été présentée comme modèle par Nicolas Sarkozy auprès des Français en démontrant de façon claire les forces et les faiblesses du modèle allemand. La journaliste a pris une position très claire, courageuse de dénoncer un système.

Le Prix Audio (doté de 6 000 euros) revient à Delphine Simon pour « Mon père s'appelait Werner » diffusé par France Inter. Le jury a été séduit par la force et l’authenticité des témoignages. Cette thématique montre qu’à l’occasion des 50 ans du Traité de l’Elysée, des aspects importants de l’histoire franco-allemande restent peu médiatisés. Les témoignages mettent en lumières les blessures des enfants de la guerre qui ne sont toujours pas cicatrisées aujourd’hui.

Dans la catégorie Ecrit (doté de 6 000 euros), le journal La Croix est récompensé pour le dossier « France-Allemagne, les noces d’or ». Ce dossier traite des différentes facettes des relations franco-allemandes au quotidien et dans divers domaines, sous un angle original. Il démontre que ces rapports concernent le vécu de personnes qui en constituent l’épine dorsale. En se basant sur des témoignages, le dossier traduit la multitude des liens entre les deux pays.

Tawan Arun et Joris Rühl obtiennent le Prix Multimédia (doté de 6 000 euros) pour « Portraits de frontières » publié sur http://www.tv5monde.com. Les jurés ont particulièrement apprécié cette riche et moderne transposition multimédia du sujet des frontières européennes. Si ce sujet sort du cadre strict des relations franco-allemandes, il a le mérite d’ouvrir la thématique sur une dimension européenne et de nous familiariser avec nos nouveaux voisins.

Le Prix des jeunes talents, doté de 4 000 euros et financé par l’Office franco-allemand pour la Jeunesse, revient à Isabelle Foucrier pour la série « La séance Diapo » diffusée sur ARTE. En se moquant de l’exercice redouté de « l’exposé avec diapositives », Isabelle Foucrier traite de façon créative, originale et amusante de sujets d’actualité en associant le web, la vidéo et le texte. Son style particulier s’adresse à un large public et par là même aux jeunes.

Le Grand Prix des Médias 2013 avait été attribué, en février dernier, au député européen Daniel Cohn-Bendit. Entre-temps, il a malheureusement renoncé à cette distinction à cause des différents débats médiatiques effectués autour de sa personne.

La remise du Prix Franco-Allemand du Journalisme aura lieu le 4 juillet prochain, à 18h00, dans les locaux du Ministère des Affaires étrangères à Paris. La Radio-Télévision Sarroise (SR) remet le Prix Franco-Allemand du Journalisme depuis 1983. Les partenaires sont ARTE, Deutschlandradio, France Télévisions, le groupe d’édition Georg von Holtzbrinck, l’Office franco-allemand pour la Jeunesse, Radio France, Le Républicain Lorrain, la Robert Bosch Stiftung ainsi que la deuxième chaîne de télévision allemande (ZDF).
L'harmonie d'un forum est fragile. Pour y contribuer, respectez les règles de bonne conduite.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres...

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 5360
Inscription: Lun 27 Juin 2011 00:38
Localisation: Francfort/Oder, Paris, Lyon

Re: Les lauréats du Prix Franco-Allemand du journalisme 2013

Messagepar valdok » Jeu 16 Mai 2013 23:55

Kissou33 a écrit:Sources :CIDAL


Le Prix Audio (doté de 6 000 euros) revient à Delphine Simon pour « Mon père s'appelait Werner » diffusé par France Inter. Le jury a été séduit par la force et l’authenticité des témoignages. Cette thématique montre qu’à l’occasion des 50 ans du Traité de l’Elysée, des aspects importants de l’histoire franco-allemande restent peu médiatisés. Les témoignages mettent en lumières les blessures des enfants de la guerre qui ne sont toujours pas cicatrisées aujourd’hui.



Le Prix des jeunes talents, doté de 4 000 euros et financé par l’Office franco-allemand pour la Jeunesse, revient à Isabelle Foucrier pour la série « La séance Diapo » diffusée sur ARTE. En se moquant de l’exercice redouté de « l’exposé avec diapositives », Isabelle Foucrier traite de façon créative, originale et amusante de sujets d’actualité en associant le web, la vidéo et le texte. Son style particulier s’adresse à un large public et par là même aux jeunes.


Le Grand Prix des Médias 2013 avait été attribué, en février dernier, au député européen Daniel Cohn-Bendit. Entre-temps, il a malheureusement renoncé à cette distinction à cause des différents débats médiatiques effectués autour de sa personne.



=========1° Pas toujours cicatrisées, et non!!!!!
Juste un petit lien pour soutenir ces commentaires
http://www.franceinter.fr/emission-interception-mon-pere-s-appelait-werner.
Et Gérard Le Normand qui chantait
http://www.youtube.com/watch?v=NehSzXiQDck
=========2° L'expo de diapo
Idée originale que de rattacher des évenements de l'actualité comme elle l'a fait, mais ce n'est pas toujours amusant comme le montre ce reportage :
http://www.arte.tv/fr/seance-diapos/6281242,CmC=7232874.html
Eh des soit-disants petits résistants minables de toute dernière heure qui tondaient les jeunes filles qui ont eu le tort d'aimer.
=======3° Notre Dany binational, de toute façon il n'a pas besoin de distinction pour être reconnu
„Und auf dem höchsten Thron der Welt sitzen wir nur auf unserem Arsch.“

Michel de Montaigne (Werk: Essais)

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Retourner vers Les Français et les Allemands

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité