Le gaspillage alimentaire en Allemagne

Tout ce qui a trait à l'Allemagne et qui n'entre pas dans les thèmes précédents

Modérateur: Modérateurs

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19073
Inscription: Mar 28 Nov 2006 15:51
Localisation: Alsace

Le gaspillage alimentaire en Allemagne

Messagepar michelmau » Jeu 15 Mar 2012 17:31

Les consommateurs gaspillent les denrées alimentaires - pricipalement les fruits et les légumes

Cette tendance coûte cher et est, éthiquement parlant, très discutable, nuit à l'environnement et détruit des ressources ; les consommateurs allemands gaspillent chaque année des quantités de denrées alimentaires dont les deux tiers seraient encore propres à la consommation.

Un homme meurt de faim toutes les trois secondes à travers le monde. Ils sont neuf millions à n'avoir pas assez à manger et pourtant, ce ne sont pas les denrées alimentaires qui manquent sur terre. Rien qu'en Allemagne, on jette chaque année onze millions de tonnes. Une masse qu'on a du mal à imaginer. Elle remplirait 275.000 semi-remorques, qui, si on les plaçait pare-chocs contre pare chocs, formeraient une chaine allant de Berlin jusqu'à la ville de Novosibirsk, au-delà de l'Oural. Cette masse inutilement jetée aux ordures a été constatée par des scientifiques de l'Université de Stuttgart pour le Ministère fédéral de la nourriture, de l'agriculture et de la protection des consommateurs. A l'origine , une prescription de la CE visant à diminuer de moitié le gaspillage des produits alimentaires d'ici 2020. Pour Ilse Aigner (CSU) , ministre compétente : "il est temps que les consciences bougent, chacun d'entre nous peut contribuer à mettre fin à ce gâchis de denrées précieuses."

En moyenne 940 € gaspillés dans chaque ménage

C'est au consommateur avant tout qu'on demande de faire des efforts.Un Allemand jette à la poubelle , en moyenne, chaque année: 82 kilo de salade fanée, de pommes ratatinées, de yaourts dont la date limite est dépassée : ce qui fait, par an, pour une famille de quatre membres un gaspillage de 940 €. Une grande partie de ce gâchis pourrait être évitée.
Une enquête effectuée il y a un an déjà, à la demande du ministère, permet de comprendre ce phénomène. Selon elle, on observerait chez les jeunes et chez les personnes appartenant aux classe à hauts revenus, une propension à jeter. Alors que 17 % des consommateurs en dessous de trente ans reconnaissent se débarrasser plusieurs fois par jour de denrées alimentaires à la poubelle,2/3 des retraités disent ne le faire presque jamais.
Ceux dont le revenu mensuel est inférieur à 1500 €/mois sont moitié moins nombreux à jeter que ceux qui disposent d'un budget deux fois plus élevé. La plupart justifient cette tendance par le dépassement des dates de péremtpion, mais 1/3 de ceux qui gagnent bien leur vie avoue tout simplement acheter parfois en trop grande quantité.
Beaucoup de gens à revenu modeste se plaignent de la grosseur des conditionnements qu'ils jugent inadéquate.

Ce sont principalement les fruits et les légumes qui sont jetés

En Allemagne, on jette, on déclasse ou on détruit beaucoup trop, regrette Ilse Aigner. Ce phénomène a souvent pour cause un manque d'éducation.Ainsi, la date de conservation qui figure sur les emballages de denrées alimentaires peut-être source de malentendus. Même si la date est dépassée, les marchandises ainsi étiquetées sont souvent encore longtemps consommables. Seul les denrées périssables telles que la viande hachée doivent porter une date limite de consommation stipulant qu'elles doivent impérativement consommées avant cette date.
Aigner envisage, en collaboration avec le commerce de produits alimentaires, une campagne d'information sur les dates limites de consommation. Ce sont en effet le plus souvent les fruits et les légumes qui sont jetés à la poubelle. La moitié des denrées jetées pouvant être réutilisée est constituée de légumes verts.

Dix-sept pour cent des denrées alimentaires gaspillées dans les cuisines professionnelles

Le commerce et les gros consommateurs tels que les cantines et les hôtels restaurants se montrent d'ailleurs plus avisés que le consommateur moyen, en matière de denrés alimentaires.C'est du moins ce que laissent supposer les chiffres de l'Université de Stuttgart. Selon leurs estimations, 550.000 tonnes de denrées alimentaires passent annuellement à la casse dans les magasins et dans les supermarchés , ce qui correspondrait à 1 % seulement de la marchandise en circulation. Dans les cuisines professionnelles, c'est 17 % des marchandises qui sont gaspillées, soit 1, 9 millions de tonnes chaque année[/b]
Source:
http://www.badische-zeitung.de/verbraucher-vergeuden-lebensmittel-vor-allem-obst-und-gemuese

Il me semble qu'une étude semblable en France, aboutirait au même genre de résultats !
L'harmonie est un équilibre fragile. Pour y contribuer, respectez activement les règles de bonne conduite.

„Den leeren Schlauch bläst der Wind auf, den leeren Kopf der Dünkel.“
Matthias Claudius (1740-1815), dt. Dichter

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 2227
Inscription: Jeu 28 Jan 2010 21:06
Localisation: Frechen / Cologne

Re: Le gaspillage alimentaire en Allemagne

Messagepar Koelnerin » Jeu 15 Mar 2012 19:35

Travaillant dans la restauration, je suis toujours choquée par le gaspillage de certaines personnes alors que dès que tu sors dans la rue, il y a pas mal d'énormes affiches publicitaires pour des demandes d'aides aux pays d'Afrique qui manque cruellement d'aliment. Mes clients se comportent comme des riches alors que vous savez tous où je travaille, et ce sont loin d'être les riches qui viennent...
~ Ex-au-pair à Aix-la-Chapelle, août 2009 ~
~ Assistante de français à Cologne, année 2010-2011 ~
~ A Cologne depuis juillet 2010 ~


http://frenchyexpat.wordpress.com/

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 3387
Inscription: Dim 15 Avr 2007 00:22
Localisation: Wien

Re: Le gaspillage alimentaire en Allemagne

Messagepar Mislep » Jeu 15 Mar 2012 21:20

Koelnerin a écrit:Travaillant dans la restauration, je suis toujours choquée par le gaspillage de certaines personnes alors que dès que tu sors dans la rue, il y a pas mal d'énormes affiches publicitaires pour des demandes d'aides aux pays d'Afrique qui manque cruellement d'aliment. Mes clients se comportent comme des riches alors que vous savez tous où je travaille, et ce sont loin d'être les riches qui viennent...


Et dans la haute gastronomie (grands hôtels, soirées mondaines, séminaires d'entreprise etc.), c'est pire. Effrayant. Ils arrivent même à jeter l'eau minérale en masse...
Médiocres, où que vous soyez, je vous absous !

Elève AllemagnOnaute
Messages: 17
Inscription: Jeu 10 Fév 2011 22:07

Re: Le gaspillage alimentaire en Allemagne

Messagepar Pauline » Jeu 15 Mar 2012 21:50

:-(

J'aimerais bien savoir ce que ça donne au niveau des supermarchés.

Je veux bien croire que les consommateurs individuels achètent trop ou bien ne consomment pas dans les temps, en revanche je trouverais ça intéressant de savoir comment les marques prévoient leurs besoins en produits alimentaires et surtout gèrent (ou pas, précisément) le stock d'invendus. Le consommateur n'est pas le seul élément problématique dans ce gigantesque gâchis, ce serait plus simplement le premier qu'on serait prêts à aller culpabiliser. Or c'est (malheureusement) assez humain de ne pas toujours bien gérer dans le domaine de la vie privée. Je crois qu'il faut aussi se poser la question du surplus alimentaire dès le maillon ''producteur'' et ''revendeur'' et voir dans quelle mesure on peut agir à ce niveau. Créer une demande fait sens au point de vue économique, mais dans le domaine de la nourriture, sauf produits très raffinés ou plats cuisinés, ça ne me paraît pas être un raisonnement adapté d'acheter 100 kgs de carottes quand on sait qu'on en vend habituellement au maximum 80 (n'en déplaisent aux entrepreneurs les plus convaincus...). Il devrait y avoir suffisamment d'arguments économiques pour pouvoir faire bouger les choses (coûts du stockage des invendus, coûts de renvois aux producteurs, frais de transports absurdes, coûts de destruction des stocks, perte d'espace pour d'autres produits...)

Les boulangers ont interdiction de revendre leur marchandise passé un jour de présence à l'étal (du moins en France), il y a aussi l'impératif de se débarrasser de ce qui est périmé. Sur ce plan là, l'Allemagne marque déjà un point en proposant des baisses de prix pour des choses proches de la date limite, au moins le consommateur a l'oeil attiré sur les denrées en question...Mais ça ne suffit certainement pas à empêcher les acheteurs de faire un peu n'importe quoi sur des produits dont ils savent qu'ils se feront une large marge quoiqu'il arrive...Il y a aussi cette nouvelle mode de rendre les légumes plus attrayants aux yeux du consommateur: on les met au rayon qui diffuse de l'eau. Résultat: les consommateurs sont contents, mais ça pourrit plus vite et ça utilise pas mal d'eau.

Que deviennent les produits non vendus? Y a-t-il un système de récupération quelconque? Aller dans un Kaisers passé 20h et s'imaginer que peut être 10% du rayon alimentaire restant sera jeté dans les jours à venir, ça donne le vertige...

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 4003
Inscription: Jeu 17 Mai 2007 19:47
Localisation: à deux pas du pont de l'Europe

Re: Le gaspillage alimentaire en Allemagne

Messagepar SchokoLena » Jeu 15 Mar 2012 21:55

Si vous pouvez mettre la main sur le documentaire allemand Taste the Waste, n'hésitez pas, c'est très instructif sur la question. Il y a aussi un livre qui s'appelle die Essensvernichter.

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19073
Inscription: Mar 28 Nov 2006 15:51
Localisation: Alsace

Re: Le gaspillage alimentaire en Allemagne

Messagepar michelmau » Jeu 15 Mar 2012 22:04

Merci pour le tuyau, Schokolena !
La bande annonce du film donne envie de le voir.
L'harmonie est un équilibre fragile. Pour y contribuer, respectez activement les règles de bonne conduite.

„Den leeren Schlauch bläst der Wind auf, den leeren Kopf der Dünkel.“
Matthias Claudius (1740-1815), dt. Dichter

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14494
Inscription: Mar 01 Nov 2005 12:14
Localisation: Beaujolais

Re: Le gaspillage alimentaire en Allemagne

Messagepar Sonka » Ven 16 Mar 2012 10:23

Merci pour les tuyaux, Schokolena !

Pauline a écrit:je trouverais ça intéressant de savoir comment les marques prévoient leurs besoins en produits alimentaires et surtout gèrent (ou pas, précisément) le stock d'invendus.
En Allemagne, je ne sais pas. En France, y'a pour certaines enseignes du gaspillage, mais beaucoup quand même donnent aux associations caritatives. Idem pour ce que tu dis sur les boulangers.
Quand mon mari habitait en foyer, le dimanche soir c'était la fête, car le pâtissier du coin (qui probablement était fermé le lundi ?) apportait tout le surplus et chacun pouvait s'empiffrer d'au moins trois gâteaux. :)

Pauline a écrit:Sur ce plan là, l'Allemagne marque déjà un point en proposant des baisses de prix pour des choses proches de la date limite
Ca se fait aussi en France, que ce soit au supermarché ou dans mon magasin bio, j'achète très souvent ces articles.
L'harmonie est un équilibre fragile. Pour y contribuer, respectez activement les règles de bonne conduite.

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14494
Inscription: Mar 01 Nov 2005 12:14
Localisation: Beaujolais

Re: Le gaspillage alimentaire en Allemagne

Messagepar Sonka » Ven 16 Mar 2012 10:32

michelmau a écrit:La plupart justifient cette tendance par le dépassement des dates de péremtpion, mais 1/3 de ceux qui gagnent bien leur vie avoue tout simplement acheter parfois en trop grande quantité.
De mon point de vue, c'est la même chose, car si on arrive à la date de péremption, c'est bien qu'on avait acheté trop et qu'on n'avait pas eu le temps de le manger.

michelmau a écrit:Ainsi, la date de conservation qui figure sur les emballages de denrées alimentaires peut-être source de malentendus. Même si la date est dépassée, les marchandises ainsi étiquetées sont souvent encore longtemps consommables.

Alors ça, effectivement, c'est une vraie plaie. Quand je vois le nombre de gens qui jettent en ne regardant que la date...
Personnellement, rien qu'à l'achat, je ne regarde la date que pour la viande et le poisson pré-emballés. Et à la maison, je n'en tiens guère compte : les produits secs se gâtent extrêmement rarement, et les produits frais, il suffit de les examiner (surtout sentir) pour savoir si c'est bon ou pas. Et parfois c'est pas bon même avant la date...
L'harmonie est un équilibre fragile. Pour y contribuer, respectez activement les règles de bonne conduite.

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 4003
Inscription: Jeu 17 Mai 2007 19:47
Localisation: à deux pas du pont de l'Europe

Re: Le gaspillage alimentaire en Allemagne

Messagepar SchokoLena » Ven 16 Mar 2012 12:52

Pour en revenir au film, je l'ai vu il y a un bout de temps, donc je ne me souviens pas de tous les détails. En plus, il y avais une bonne partie sous-titrée et l'image était mal calibrée ou je ne sais quoi, toujours est-il qu'on ne voyait pas les fameux sous-titres. Autant pour les parties en français et en anglais, ça allait, autant pour le japonais, j'ai dû me contenter des images. :cry:
Bref, je peux tout de même vous parler de ce qui m'a marquée.

Pauline a écrit:Je veux bien croire que les consommateurs individuels achètent trop ou bien ne consomment pas dans les temps, en revanche je trouverais ça intéressant de savoir comment les marques prévoient leurs besoins en produits alimentaires et surtout gèrent (ou pas, précisément) le stock d'invendus.

Alors justement, la question est abordée dans le film. Ça se passe dans un hypermarché français, on voit les vendeurs écumer les rayons pour enlever les produits qui sont proches de la date de péremption parce que "ça fait pas bon effet quand les clients voient des produits presque périmés". :shock: Au bout du compte on raccourcit encore la durée des produits en rayon et ça augmente le gaspillage.
On voit aussi une boulangerie en Allemagne qui produit plein de sortes de pain/petits pains différents parce que le client aime la variété. La boulangerie a donc un catalogue de 30 produits différents. Elle ne les produits pas tous chaque jour, il y a un roulement. Mais c'est une méthode qui se solde quand même par une montagne d'invendus (littéralement). La boulangerie brûle les invendus, cela fabrique de l'énergie qui sert à alimenter les fours. Le patron semble content de cette solution et dit que si toutes les boulangeries faisaient pareil, on pourrait se passer de quelques centrales nucléaires. Personnellement, je dois dire que ça me fait mal au coeur de voir toute cette nourriture partir en fumée au sens propre du terme. Le patron de la boulangerie explique aussi que pendant un temps il avait des boutiques dans certains supermarchés et que dans le contrat il était précisé que les rayonnages ne devaient jamais avoir l'air vides, même à 1h de la fermeture, d'où surproduction et gâchis.

À un autre moment, on voit un agriculteur expliquer que 40 % des pommes de terre de son champs ne seront pas ramassées parce qu'elles n'entrent pas dans les gabarits, alors qu'elles sont parfaitement consommables. Cette situation entraîne une coût économique et écologique considérable. :?

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19073
Inscription: Mar 28 Nov 2006 15:51
Localisation: Alsace

Re: Le gaspillage alimentaire en Allemagne

Messagepar michelmau » Ven 16 Mar 2012 14:14

À un autre moment, on voit un agriculteur expliquer que 40 % des pommes de terre de son champs ne seront pas ramassées parce qu'elles n'entrent pas dans les gabarits, alors qu'elles sont parfaitement consommables. Cette situation entraîne une coût économique et écologique considérable

J'ai vu l'an dernier, dans le coin du Lac de Constance, plusieurs champs de pommes de terre après récolte ;la machine en avait laissé une bonne quantité sur place. J'étais prêt à en ramasser un panier, mais je n'ai pas osé, ne sachant pas si le droit au "glanage" existait dans la région.
L'harmonie est un équilibre fragile. Pour y contribuer, respectez activement les règles de bonne conduite.

„Den leeren Schlauch bläst der Wind auf, den leeren Kopf der Dünkel.“
Matthias Claudius (1740-1815), dt. Dichter

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 4003
Inscription: Jeu 17 Mai 2007 19:47
Localisation: à deux pas du pont de l'Europe

Re: Le gaspillage alimentaire en Allemagne

Messagepar SchokoLena » Ven 16 Mar 2012 14:24

michelmau a écrit:J'ai vu l'an dernier, dans le coin du Lac de Constance, plusieurs champs de pommes de terre après récolte ;la machine en avait laissé une bonne quantité sur place. J'étais prêt à en ramasser un panier, mais je n'ai pas osé, ne sachant pas si le droit au "glanage" existait dans la région.


Dans le film, je crois qu'on voit des gens qui viennent ramasser ce que les machines ont laissé.

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14494
Inscription: Mar 01 Nov 2005 12:14
Localisation: Beaujolais

Re: Le gaspillage alimentaire en Allemagne

Messagepar Sonka » Ven 16 Mar 2012 14:52

SchokoLena a écrit:La boulangerie brûle les invendus, cela fabrique de l'énergie qui sert à alimenter les fours. Le patron semble content de cette solution et dit que si toutes les boulangeries faisaient pareil, on pourrait se passer de quelques centrales nucléaires.
Certes, mais il pourrait aussi faire tourner son four au bois, ce qui éviterait de gaspiller quelque chose de mangeable.

Il existe quand même pas mal de moyen de recycler les choses, même dans le commerce. Autrefois, les boulangers vendaient du pudding, aujourd'hui on n'en voit plus guère. On voit parfois des sacs de viennoiseries de la veille, soldés. J'ai aussi vu en vente à la montagne des sacs de cubes de pain de la veille pour la fondue, bon recyclage.
L'harmonie est un équilibre fragile. Pour y contribuer, respectez activement les règles de bonne conduite.

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19073
Inscription: Mar 28 Nov 2006 15:51
Localisation: Alsace

Re: Le gaspillage alimentaire en Allemagne

Messagepar michelmau » Mar 20 Mar 2012 11:41

Quatre millions de tracts expliquant en quoi consiste la MHD (Mindesthaltbarkeitsdatum= date limite de conservation) vont être distribués dans 21.000 supermarchés.

Image

Dans la poubelle ou dans l'assiette ?

Video satirique
L'harmonie est un équilibre fragile. Pour y contribuer, respectez activement les règles de bonne conduite.

„Den leeren Schlauch bläst der Wind auf, den leeren Kopf der Dünkel.“
Matthias Claudius (1740-1815), dt. Dichter

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14494
Inscription: Mar 01 Nov 2005 12:14
Localisation: Beaujolais

Re: Le gaspillage alimentaire en Allemagne

Messagepar Sonka » Mar 20 Mar 2012 13:18

michelmau a écrit:(Mindesthaltbarkeitsdatum= date limite de conservation)

Ah non, justement pas "date limite de conservation" ! C'est date minimale de conservation ! Soit en français l'équivalent de la DLUO, date limite d'utilisation optimale.
L'harmonie est un équilibre fragile. Pour y contribuer, respectez activement les règles de bonne conduite.

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19073
Inscription: Mar 28 Nov 2006 15:51
Localisation: Alsace

Re: Le gaspillage alimentaire en Allemagne

Messagepar michelmau » Mar 20 Mar 2012 14:07

Je ne me souvenais plus de la formulation exacte en français.....c'est PONS qui m'a enduit :mrgreen: en erreur ! Tu as raison !"A consommer de préférence avant le .....
L'harmonie est un équilibre fragile. Pour y contribuer, respectez activement les règles de bonne conduite.

„Den leeren Schlauch bläst der Wind auf, den leeren Kopf der Dünkel.“
Matthias Claudius (1740-1815), dt. Dichter

Suivante
 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Retourner vers L'Allemagne : en général et en particulier

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités