Inauguration du premier site de séparation de CO2 en Allemagne

Actualités allemandes, événements allemands en France et en Allemagne

Modérateur: Modérateurs

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14494
Inscription: Mar 01 Nov 2005 12:14
Localisation: Beaujolais

Inauguration du premier site de séparation de CO2 en Allemagne

Messagepar Sonka » Mar 25 Aoû 2009 10:02

L'Allemagne a inauguré sa première installation de séparation de CO2 au sein d'une centrale à charbon du groupe RWE Power située à Bergheim (près de Cologne). Ce nouveau dispositif va permettre de réduire nettement les émissions de gaz à effet de serre et de s'acheminer vers une production électrique au charbon "propre". Le coup d'envoi de ce site expérimental "exemplaire", implanté à côté de la centrale au lignite de Niederaußem, a été donné mardi par le ministre fédéral de l'Économie, Karl-Theodor zu Guttenberg.

Ce projet ouvre "un chapitre essentiel de l'histoire technologique", a déclaré le ministre. "Cette installation permet d'assurer à un coût abordable une production énergétique sûre en harmonie avec les impératifs de protection du climat."

Les stratégies de croissance sont indispensables en ces temps de crise, et le bassin minier rhénan est expressément demandeur de cette technologie moderne, a renchéri Jürgen Rüttgers, ministre-président du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Les entreprises participant au projet (RWE, le groupe chimique BASF et le groupe gazier Linde) ont demandé un soutien financier et politique afin que cette technologie puisse arriver à maturité.

"Nous aspirons à rendre le charbon plus propre", a expliqué le président de RWE Power, Johannes Lambertz. Selon lui, la séparation de CO2 ouvre la voie à une production électrique au charbon n'émettant pratiquement pas de gaz carbonique. Par ailleurs, cette technologie "verte" pourrait également intéresser d'autres industries fortement émettrices de dioxyde de carbone telles que les usines de ciment, les raffineries ou les usines chimiques. "En principe, nous la développons en vue d'une utilisation globale", a poursuivi M. Lambertz.

Le ministère fédéral de l'Économie subventionne le site expérimental à hauteur de quatre millions d'euros.


Source : CIDAL
L'harmonie est un équilibre fragile. Pour y contribuer, respectez activement les règles de bonne conduite.

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14494
Inscription: Mar 01 Nov 2005 12:14
Localisation: Beaujolais

Messagepar Sonka » Mar 25 Aoû 2009 10:02

Quelqu'un en sait plus sur le côté technique ? Je trouve l'article très évasif...
L'harmonie est un équilibre fragile. Pour y contribuer, respectez activement les règles de bonne conduite.

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 817
Inscription: Sam 20 Déc 2008 23:22
Localisation: Zwischen Frankreich und Deutchland

Messagepar Kat » Mar 25 Aoû 2009 10:20

Je vais fouiller pour trouver
Mon esprit scientifique est interessé :)
Fischers Fritze fischte frische Fische. Frische Fische fischte Fischers Fritze
Wer lesen kann ist klar im Vorteil

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 1666
Inscription: Sam 22 Nov 2008 22:23
Localisation: am ozean

Messagepar edwin » Mar 25 Aoû 2009 13:43

j'ai trouvé un article(en allemand)qui explique un peu la technologie,a parrament encore de stockage du co2 liquifié sous terre.......pas génial quoi :(
http://www.scinexx.de/wissen-aktuell-87 ... 09-10.html

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14494
Inscription: Mar 01 Nov 2005 12:14
Localisation: Beaujolais

Messagepar Sonka » Mar 25 Aoû 2009 14:32

Merci edwin !
Oui bon alors c'est la même idée merdique (mon opinion) que Total a fait (ou essayé de faire ?) en France (bien que les médias aient arrêté rapidement d'en parler (va savoir pourquoi...)
On le met sous la terre, le CO², OK, et puis après ? Il est toujours là, et la terre, est-ce qu'elle va aimer ça ? :evil:
L'harmonie est un équilibre fragile. Pour y contribuer, respectez activement les règles de bonne conduite.

Amiral AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 317
Inscription: Sam 18 Oct 2008 17:23
Localisation: Montpellier

Messagepar Jonsi » Mar 25 Aoû 2009 14:35

Et le CO2 n'est pas le seul gaz à effet de serre émis ! On nous bassine avec ce gaz, mais il en existe de bien plus puissant (Protoxyde d'azote, méthane, ozone...)

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 798
Inscription: Lun 18 Aoû 2008 15:49
Localisation: région parisienne, Genève mais aussi partout

Messagepar kotkijet » Mar 25 Aoû 2009 15:08

voilà ce que le site de total note pour le captage et la séparation:

"Les techniques de captage du CO2






La séparation de CO2 est déjà réalisée dans quelques activités telles que le traitement de gaz naturel lorsque ce dernier a une teneur trop élevée en CO2 , ou dans la production d'ammoniac et d'hydrogène. Mais il s'agit alors de purifier d'autres gaz et le CO2 est souvent rejeté à l'atmosphère.

L'objectif est désormais de développer des techniques plus efficaces et à plus grande échelle destinées au stockage de CO2 . Quant au transport, deux options sont envisageables selon les distances à parcourir entre la source d'émission et le site de stockage : les canalisations et les navires.


Selon le type d'installation, le captage peut-être réalisé à trois niveaux différents : la post-combustion, la précombustion et l'oxycombustion, chacun à des stades de développement différents et doté d'avantages et d'inconvénients divers (coût, consommation énergétique, etc.).


La postcombustion, technique la mieux maîtrisée des trois mais aussi la plus coûteuse, convient aux installations existantes. Elle consiste à séparer le CO2 contenu dans les fumées de combustion, le plus souvent, par l'usage d'un solvant liquide tel que la Mono Ethanol Amine (MEA).


La précombustion permet d'obtenir deux flux distincts et concentrés d'hydrogène et de CO2 , alors plus facile à capter. Le combustible est traité avec de la vapeur d'eau et de l'air (vaporeformage) ou avec de l'oxygène (oxydation partielle) pour produire un gaz de synthèse contenant essentiellement du monoxyde de carbone (CO) et de l'hydrogène qui peut permettre de produire de l'énergie sans aucune émission de CO2 .
Une seconde étape de conversion du CO en présence d'eau (H2 O) permet ensuite de séparer le CO2 alors destiné au stockage.


L'oxycombustion, encore au stade de démonstration, permet de produire un gaz de combustion très concentré en CO2 (de 80% à 90 % en volume) et pourrait être adaptée aux installations existantes. Pour cela, la combustion doit avoir lieu avec de l'oxygène au lieu de l'air habituellement utilisé, la principale difficulté étant la production d'oxygène par séparation d'air. Cette étape de séparation de l'oxygène de l'air étant particulièrement coûteuse, la voie de la "Boucle chimique" est envisagée. Cette dernière se fonde sur l'apport d'oxygène par réaction sur oxyde métallique, c'est-à-dire sur utilisation d'un ion métallique tel que de la limaille de fer pour transporter l'oxygène de l'air vers le combustible."
La vie ce n'est pas un monde de bisounours... alors je ne serais jamais un bisounours.

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Retourner vers Actualités et événements allemands

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités