"De l'Allemagne" - Exposition au Louvre mars-juin 2013

Actualités allemandes, événements allemands en France et en Allemagne

Modérateur: Modérateurs

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 5555
Inscription: Lun 27 Juin 2011 00:38
Localisation: Francfort/Oder, Paris, Lyon

Re: "De l'Allemagne" - Exposition au Louvre mars-juin 2013

Messagepar valdok » Dim 31 Mar 2013 11:51

Désolé Michelmau, je voulais m'arrêter là. J'écris trop en ce moment. Mais je ne peux pas, trop passionnée, une vraie addict
Pour ceux qui comme moi ne le connaissait pas :-( , il faut absolument aller voir à quoi ressemble ce tableau très troublant.
En citant la dradio.de
gegenüber einem Bild des Nazareners Julius Schnorr von Carolsfeld, auf dem der Heiligen Jungfrau ein Engel mit schwarz-rot-goldenen Flügeln erscheint.


Cela fait référence à Julius Schnorr von Carolsfeld - Die Verkündigung
http://www.reproarte.com/Kunstwerke/Julius_Schnorr+von+Carolsfeld/Die+Verk%C3%BCndigung/9972.html

Peut-être que parmi vous, quelqu'un connait son origine ou une anecdote à propos de ce tableau :?:
„Und auf dem höchsten Thron der Welt sitzen wir nur auf unserem Arsch.“

Michel de Montaigne (Werk: Essais)

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 5555
Inscription: Lun 27 Juin 2011 00:38
Localisation: Francfort/Oder, Paris, Lyon

Re: "De l'Allemagne" - Exposition au Louvre mars-juin 2013

Messagepar valdok » Dim 31 Mar 2013 22:27

L'exposition était merveilleuse!!!!!! Un rêve pour les Germanophiles aimant la peinture.
Pour ceux qui ne pourront y assister, je livre mon premier compte rendu que je ferai en trois temps pour respecter le rythme de cette exposition.
Tout d'abord, il s'agira d'aller en parallèle sur ce lien http://www.offi.fr/expositions-musees/musee-du-louvre-2615/de-lallemagne-1800-1939-47350.html
pour voir la photo des peintures auxquelles je fais allusion. Pour les peintures non figurant sur ce site, il suffit d'écrire le nom de l'auteur et de la peinture en français ou en allemand et d'aller sur Google image pour en voir la reproduction. Sinon ce compte-rendu risquerait d'être contraignant à la lire, à cause du nombre des œuvres présentées.
Pour ceux que cela intéresse, par lui suite, je mettrai sur mon site, site absolument non lucratif et sans recensement du nombre de lecteurs, le compte rendu entier de la visite avec toutes les reproductions des œuvres autorisées.


Me voici arrivée au Louvre dans le hall Napoléon où se déroule l'exposition de l'Allemagne, un événement marquant le cinquantenaire de l'amitié franco-allemande.... Mes yeux s’arrêtent sur des grands panneaux , des lettres colorées sur un fond sobre sur lequel se rajoutent des lignes horizontales colorés, et les lettres s'alignent pour former des mots allemands puis des poésies


FADENSONNEN über der grauschwarzen Ödnis.
Ein baum-,
hoher Gedanke
greift sich den Lichtton: es sind
noch Lieder zu singen jenseits
der Menschen.

Des poésies écrites en lettres colorées par un peintre inconnu (der Unbekannte Maler), artiste anonyme qui me servira de fil de conducteur pour aller de panneaux en panneaux,
tiens en voici un où l'on peut lire Atlantik wall
ainsi que la graphie allemande du Rhin, fleuve tant décrit par les Romantiques, qui perd son h pour prendre des accents anglo-saxons
et où le Wall anglais se voit déterminé par un océan Atlantique rendu germanique par la présence d’un K à la fin de son nom au lieu du C normalement présent
J'atteins les portes de la première salle de l’exposition et entre dans l’univers apollinien et dionysiaque marqué par le style nazaréen.
De ce mouvement artistique, je ne dirais rien, car il vous suffira juste de garder en tête le nom des peintres comme Johann Friedrich Overbeck, Franz Pforr, Ludwig Vogel, Peter von Cornelius, Julius Schnorr von Carolsfeld et Friedrich Wilhelm Schadow. ou même d'aller sur Wikipedia

Et Johannes Wolfgang von Goethe vêtu d’une toge antique (Goethe in der Campagna de Tischbein) (Goethe dans la Campagne romaine) qui semble m'accueillir et me guider dans la découverte des œuvres exposées dans cette salle.
Ce tableau de Goethe peint par Wilhelm Tischbein est certes mondialement connu, mais c'est la première fois qu'il est exposé dans un musée français.

Parmi autre les tableaux exposés dans cette salle je citerais :

- Apoll unter den Hirten de Gottlieb Schick (Apollon parmi les bergers)
- Italia und Germania de Johann Friedrich Overbek
ainsi qu'un dessin de Jakob Carstens 'Asmus : Die Nacht mit ihren Kindern Schlaf und Tod


Vous serez peut-être frappés tout je l'ai été par Verkündigung (l’Annonciation) de Julius Schnorr von Carlosfeld
où un ange féminin aux ailes au couleur noire, rouge et dorée surgit . Ce tableau a été peint à l’époque des guerres napoléoniennes, époque où il était question pour ces jeunes artistes de faire résistance à l'emprise des Français en mettant avant le patriotisme allemand et poser les fondements d’une Allemagne nouvelle et libérée du joug napoléonien. Ce tableau rend hommage au peintre de la Renaissance italienne,
Fra Angelico.

Puis on remarquera le « Einzug Kaiser Rudolfs von Hasburg in Basel » (Entrée de l'empereur Rodolphe de Hasbourg dans Bâle) de Franz Pforr
Ainsi que der Rufer (le crieur) de Karl Hofer

Image
Der Prophet (le prophète) de Jakob Steinhardt

Image
Ou Max Beckmann - Kreuzabnahme (Descente de croix)

Ou encore Woldemar Friedrich Olivier (Paysage d'un Cavalier) - Ideale Landschaft mit Reiter
Image

Et je m'arrêterais là aujourd'hui pour vous faire visiter une autre salle de l'exposition un autre jour :wink: .
Dernière édition par valdok le Lun 01 Avr 2013 14:43, édité 3 fois.
„Und auf dem höchsten Thron der Welt sitzen wir nur auf unserem Arsch.“

Michel de Montaigne (Werk: Essais)

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 5555
Inscription: Lun 27 Juin 2011 00:38
Localisation: Francfort/Oder, Paris, Lyon

Re: "De l'Allemagne" - Exposition au Louvre mars-juin 2013

Messagepar valdok » Lun 01 Avr 2013 07:08

Je rentre dans la deuxième salle dont le titre évocateur de le paysage comme histoire de Caspar David Friedrich à Georg Grosz indique que architecture et natures mortes seront à l’honneur.

Mes yeux s'attardent sur le Burg Scharfenberg bei Nacht (1827) (Château de Scharfenberg dans la nuit) d’Ernst Ferdinand Oehme, paysage qui n’est pas sans me rappeler les châteaux hantés (Spuckschloss) des films de l’Expressionnisme allemand.

Image

En contemplant Die Walhalla bei Regensburg de Leo von Klenze,je me replonge dans l’atmosphère onirique des édifices de Louis II de Bavière. La Walhalla est un temple néo-dorique en marbre situé près de Ratisbonne que le peintre -architecte Leo von Klenze a édifié pour le compte de ce roi.

Image

Puis sont présentés des tableaux d'édifices religieux : la Cathédrale de Cologne - Idealansicht des Kölner Doms (1834 – 1836) - de Carl Hasenpflug et l'étrange cathédrale de Friedrich Caspar David.

Image

Avec Hans von Marées, on assiste au départ en mer de pêcheurs –Aufbruch der Fischer1873, du Heydt-Museum, Wuppertal-Elberfe

Quelques portraits de personnages mythologiques avec Anselm Feuerbach et sa Médée à l’Urne - Medea an der Urne, le contraste troublant entre le gris métallique de l'armure d'argent de Persée et le blanc du corps dénudée d'Andromède dans le Persée et Andromède de Lovis Corinth
Image

Nudité que l'on retrouve dans l’œuvre de Franck von Stuck, der Kampf ums Weib (Combat pour une femme), mais cette fois-ci pour les trois personnages du tableau.
La bouche fardé d’un rouge éclatant, les cheveux couleur fauve et le teint albâtre de la femme s'opposent à l’expression bestiale, au corps mat et musculeux des deux hommes s’apprêtant à se battre pour elle.

On revient aux paysages avec Jacob Philipp Hackert, der Vesuvausbruch 1774, (Éruption du Vésuve) et das Goethe-Denkmal (le monument à Goethe) de Carl Gustav Carus.

Je terminerai ma visite de cette salle par le peintre Suisse Arnold Böcklin et das Spiel der Nereiden (Jeu de néréides) et vous livre le commentaire qu'en a fait l’historienne de l’art M.A. Kerstin Borchhardt dans son essai « Das Tier im Menschen Der Mensch im Tier »
Im „Spiel der Nereiden“ zeigt sich die Freude der üppigen „Meerweiber“ sowohl in den wild lachenden Gesichtern als auch in den schrill-bunten und heftig bewegten Fischschwänzen . Außerdem manifestiert sich jene heitere Ausgelassenheit ebenfalls in den tobenden Wellen um diec herum, weswegen Böcklins Geschöpfe nicht nur Verdichtungen der Stimmungen ihrer Umgebung sind, sondern auch umgekehrt die Umgebung zum Ausdruck der Affekte der Figuren wird.


Dans le « jeu de Néréides » la joie de ces plantureuses «Ondines» s’exprime sur leur visage au rire sauvage ainsi que par les mouvements agités de leur queue au reflet multicolore et d’un pointu tranchant. De plus, cette exubérance joyeuse se manifeste aussi dans les vagues déchaînées qui entourent ces sirènes, de ce fait les créatures de Böcklin non seulement consolident l’ambiance de leur environnement, mais aussi, à l'inverse, l'environnement devient l'expression des émotions des personnages.
Dernière édition par valdok le Lun 01 Avr 2013 14:46, édité 1 fois.
„Und auf dem höchsten Thron der Welt sitzen wir nur auf unserem Arsch.“

Michel de Montaigne (Werk: Essais)

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 5555
Inscription: Lun 27 Juin 2011 00:38
Localisation: Francfort/Oder, Paris, Lyon

Re: "De l'Allemagne" - Exposition au Louvre mars-juin 2013

Messagepar valdok » Lun 01 Avr 2013 11:58

J’aimerais revenir à la section de l’exposition consacrée au paysage et aux personnages de l’antiquité et bibliques pour vous présenter l’œuvre de Philipp Otto Runge «die Ruhe auf der Flucht nach Ägypten »
(Repos pendant la fuite en Égypte) où comme le site consacré à l’ensemble des musées publics du land de Bavière (Bayerische Staatsgemäldesammlungen )
la décrit :
die heilige Familie, wie sie auf der Flucht vor Herodes nach Ägypten unter einer Palme Rast hält.Maria hat sich auf einem Bündel niedergelassen und reicht dem Kind auf ihrem Schoß eine Trinkschale, nach der Jesus mit beiden Händen greift. Josef, der sich neben die beiden gesetzt hat, hält die Wasserflasche bereit und beobachtet aufmerksam das zum Trinken ansetzende Kind. Die Konzentration auf das Motiv des Trinkens verleiht dieser einfachen Handlung eine symbolisch anmutende Bedeutung. Das Bild zählt zu den frühesten Werken Runges in der Technik der Ölmalerei. Die Komposition ist noch an klassischen Vorbildern orientiert.

La Sainte Famille en fuite vers en Égypte pour échapper à Hérode se repose sous un palmier. La Vierge Marie s’est installée sur un petit tas de branches et tend à l’enfant Jésus, qu’elle a sur ses genoux, une coupe qu’il saisit de ses deux mains. Joseph, assis prêt d’eux, prépare une bouteille d’eau, regarde avec attention l’enfant qui s’assoit pour boire. Cette concentration sur l’action de boire confère à ce geste simple en apparence une signification symbolique. Cette peinture, dont la composition repose encore sur les modèles classiques, compte parmi les toutes premières œuvres à la peinture à l’huile de l’artiste.

Dans cette partie est exposée toute une série d'études sur les couleurs faite par Goethe dans Farbenlehre, son traité sur les couleurs.

Une salle entière de cette section est consacrée à l’œuvre du peintre Caspar David Friedrich où l’on peut admirer en autre :

Krähen auf einem Baum (l’arbre aux Corbeaux)
Image

Felsenlandschaft im Elbsandsteingebirge (Ravins dans l'Elbsandstein (1823))
Image

Auf dem Segler (En bateau)
Image

Frau am Fenster (Femme à la fenêtre).
Image
„Und auf dem höchsten Thron der Welt sitzen wir nur auf unserem Arsch.“

Michel de Montaigne (Werk: Essais)

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19000
Inscription: Mar 28 Nov 2006 15:51
Localisation: Alsace

Re: "De l'Allemagne" - Exposition au Louvre mars-juin 2013

Messagepar michelmau » Lun 01 Avr 2013 13:25

Un grand merci, Valdok , pour ce très interessant résumé qui donne vraiment envie d'aller voir cette expo! :merci:
L'harmonie est un équilibre fragile. Pour y contribuer, respectez activement les règles de bonne conduite.

„Den leeren Schlauch bläst der Wind auf, den leeren Kopf der Dünkel.“
Matthias Claudius (1740-1815), dt. Dichter

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 5555
Inscription: Lun 27 Juin 2011 00:38
Localisation: Francfort/Oder, Paris, Lyon

Re: "De l'Allemagne" - Exposition au Louvre mars-juin 2013

Messagepar valdok » Lun 01 Avr 2013 13:55

Je termine ce petit compte-rendu de cette exposition au combien passionnante, par la section « Ecco Homo/Humain, Inhumain » dans laquelle on peut voir des extraits du film muet de Fritz Lang, Métropolis confronté à la propagande nazi du film Olympia de Leni von Riefenstahl et des tableaux témoignant des souffrances de l’homme à travers les visages cassés des soldats de la Première Guerre Mondiale, le traumatisme de la Révolution Russe, l’Expressionnisme allemand que les Nazis qualifieront d’Entartete Kunst (l’Art dégénéré).

Mon regard s’est arrêté sur :

Ecce Homo (Sehet, welch ein Mensch) de Lovis Corinth

Image


Der Liebeskrank ou le Malade Amour de George Grosz

Ce tableau dévoile un élégant dandy au visage fardé et désabusé, assis à la table d’un cabaret, une canne à la main, symbolisant la mort. On retrouve dans cette toile, l’atmosphère du Berlin Décadent des années 20.

Image

Christian Schad, Agosta, der Flügelmensch und Rasha, die schwarze Taube (Agosta, l'homme ailé et Rasha, la colombe noire).

Image

Et l’exposition ferme ses portes avec l’Eizenwalzwerk - (Moderne Cyclopen) (le travail en Usine) d’Adolph Friedrich Erdmann von Menzel

Image

et l’allégorie sur la brutalité de l’Allemagne Nazie, die Hölle der Vögel (l’Enfer de l’Oiseau) de Max Beckmann

Image


Par ce compte-rendu, j'espère être un peu parvenue à faire partager à ceux qui ne pourront pas s'y rendre, l'enthousiasme, l'émotion que j'ai éprouvé en regardant cette exposition.

Bonne journée et à bientôt :respect:
„Und auf dem höchsten Thron der Welt sitzen wir nur auf unserem Arsch.“

Michel de Montaigne (Werk: Essais)

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 5555
Inscription: Lun 27 Juin 2011 00:38
Localisation: Francfort/Oder, Paris, Lyon

Re: "De l'Allemagne" - Exposition au Louvre mars-juin 2013

Messagepar valdok » Mar 02 Avr 2013 19:23

Le Louvre a eu l'excellente idée de faire en collaboration avec Arte une vidéo autour de l'exposition. Vous l'avez peut-être vu ou enregistré ce dimanche. Sinon c'est vraiment dommage :-( . La vidéo est, en autre, aussi en allemand, de quoi satisfaire les germanistes de "tout poil" :D .
D'où l'idée qui m'est venue de parler un peu de cette vidéo ici pour vous faire mieux connaître les peintres allemands liés à cette époque. Aujourd'hui j'aimerais vous parler
d'Anna Höch, une artiste Dada de la république de Weimar, elle fait figure d'artiste féministe dénonçant le machisme et les idées bourgeoises.

Elle et son compagnon David Hausmann de l'époque, qui contrairement à ce que son nom pourrait suggérer, était loin d'être un homme au foyer :wink: se sont faits particulièrement connaître par un tableau constitué de collage, tournant en dérision tous les hommes politiques allemands contemporains de l'époque. Schnitt mit dem küchenmesser Dada durch dir letzte weimarer Bierbauchkulturepoche Deutschlands (Coupe au couteau de cuisine dans la dernière époque culturelle de l'Allemagne, celle de la grosse bedaine weimarienne)

Peut-être en reconnaîtrez-vous quelques-uns de ces personnages politiques mystérieux ? :wink:

Image

Pour aller plus loin avec le mouvement Dada en Allemagne
http://plusoumoinsart.canalblog.com/archives/2006/01/02/1176513.html
„Und auf dem höchsten Thron der Welt sitzen wir nur auf unserem Arsch.“

Michel de Montaigne (Werk: Essais)

Chef AllemagnOnaute
Avatar de l’utilisateur
Messages: 147
Inscription: Dim 17 Juil 2011 16:38

Re: "De l'Allemagne" - Exposition au Louvre mars-juin 2013

Messagepar Schiller » Mar 02 Avr 2013 20:42

Merci pour ce compte rendu! Avez-vous jeté un coup d'oeil au catalogue d'exposition ?

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 5555
Inscription: Lun 27 Juin 2011 00:38
Localisation: Francfort/Oder, Paris, Lyon

Re: "De l'Allemagne" - Exposition au Louvre mars-juin 2013

Messagepar valdok » Mer 03 Avr 2013 01:06

Schiller a écrit:Merci pour ce compte rendu! Avez-vous jeté un coup d’œil au catalogue d'exposition ?


Non, pas du tout, j'ai tout simplement préparé l'exposition avant, grâce à ce forum. Puis, j'ai pris des notes sur tous les tableaux signalés par l'audioguide et j'ai rajouté ceux qui ont attiré mon attention. Pour les tableaux indiqués c'était facile, car j'avais pris l'audio guide en allemand. Par contre, pour les autres j'ai fait des recherches sur Internet pour retrouver les noms des oeuvres en allemand. C'est peut-être curieux mais je ne regarde jamais les catalogues des expositions.

Je me suis rendue compte que j'avais occulté les œuvres d'Otto Dix et de Georg Grosz concernant la Première Guerre Mondiale. Mais je pense y retourner bientôt avec des amis.
Pour Anna Hör, j'avoue ne plus me souvenir si ce tableau y figurait mais ils en parlent dans le DVD de l'exposition. Ci-dessous vous retrouverez le DVD, vous pouvez sélectionner la langue soit allemand ou français.
http://videos.arte.tv/de/videos/deutschland-eine-nation-in-der-kunst--7411046.htmll

J'en profite pour vous donner la solution concernant le tableau d'Anna Hör : il suffit de se rendre sur le site
http://www.flickr.com/photos/32535532@N07/3179940950/
et de faire glisser la souris sur les personnages et vous avez la solution en anglais. C'est très rigolo.
„Und auf dem höchsten Thron der Welt sitzen wir nur auf unserem Arsch.“

Michel de Montaigne (Werk: Essais)

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 701
Inscription: Jeu 03 Fév 2011 10:45
Localisation: Paris

Re: "De l'Allemagne" - Exposition au Louvre mars-juin 2013

Messagepar bico » Jeu 04 Avr 2013 15:28

J’ai bien aimé l’exposition, sauf que la salle Napoléon n’est pas idéale pour les claustrophobes.
Comme je regarde surtout les œuvres (magnifiques) et presque pas les textes les accompagnants, je ne peux pas prendre partie sur la polémique
dont parle Die Zeit.

http://www.zeit.de/2013/15/ausstellung- ... st/seite-1

Selon l’article, l’exposition aurait donné lieu à un « éclat franco-allemand » en coulisses, parce que la partie allemande (Deutsches Forum für Kunstgeschichte à Paris) de cette exposition n’a pas pu participer aux textes, audioguides et d’autres communiqués, mais seulement au choix des tableaux. Et que le Louvre aurait donné une tournure très « française » et pas très « germanophile » à l’exposition. Normalement je n’aurais pas prêté trop d’attention à l’article (le seul négatif que j’ai lu) sauf que le curateur allemand, Andreas Sebastian Beyer, semble confirmer d’avoir été exclu des préparations depuis un an.

Ces polémiques politiciennes ne devraient surtout pas empêcher les amateurs d’art d’aller voir l’exposition.

@Schiller
J’ai feuilleter le catalogue, un grand pavé très complet à 45 €, si mes souvenirs sont bons. Maintenant j’ai presque envie de l’acheter, pour voir moi-même, si les reproches de l’article sont fondées.

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 5555
Inscription: Lun 27 Juin 2011 00:38
Localisation: Francfort/Oder, Paris, Lyon

Re: "De l'Allemagne" - Exposition au Louvre mars-juin 2013

Messagepar valdok » Jeu 04 Avr 2013 17:51

tu dis Bico : J’ai bien aimé l’exposition, sauf que la salle Napoléon n’est pas idéale pour les claustrophobes.

+++++++++++Je te répond qu'avec les paysages de Rung, Friedrich et de Koch, ta claustro se transforme vite en grisant vertige :wink:
Tu dis Bico : comme je regarde surtout les œuvres (magnifiques) et presque pas les textes les accompagnants, je ne peux pas prendre partie sur la polémique
dont parle Die Zeit.

http://www.zeit.de/2013/15/ausstellung- ... st/seite-1

tu écris Bico : Selon l’article, l’exposition aurait donné lieu à un « éclat franco-allemand » en coulisses, parce que la partie allemande (Deutsches Forum für Kunstgeschichte à Paris) de cette exposition n’a pas pu participer aux textes, audioguides et d’autres communiqués, mais seulement au choix des tableaux. Et que le Louvre aurait donné une tournure très « française » et pas très « germanophile » à l’exposition. Normalement je n’aurais pas prêté trop d’attention à l’article (le seul négatif que j’ai lu) sauf que le curateur allemand,
Andreas Sebastian Beyer, semble confirmer d’avoir été exclu des préparations depuis un an.
[/quote]
=====Ah bon !!!
[/quote]
=======Cet article est très polémique en effet et pas toujours bien fondé, même s'il est clair qu'il s'agit d'une incessante en question de l'art à travers près d'un siècle et demi (mais des peintres Allemands eux-même à travers leur oeuvre).

Tout d'abord parce que les musées allemands ont généreusement soutenu le projet en prêtant des oeuvres qui n'étaient jamais sorties de l'Allemagne, comme par exemple Goethe en campagne romaine ou l'apothéose finale de Beckmann. Ils se sont juste opposés au départ de toile intransportables comme "Germania et Italia" d'Overbeck. D'ailleurs j'ai fait une erreur dans mon C/R car l'exposition montre l'esquisse et non le tableau véritable :oops:

Oui c'est le point de vue français mais de français germanophiles, ou plutôt d'une Européenne avant l'heure Madame de Stael, qui a vanté les mouvements de pensée allemands et s'est vue son livre interdire par Napoléon I.
Puis c'est le point allemand mais d'un allemand extrêmement francophile , Heinrich Heine qui a répondu au de l' Allemagne de Mme De Stael par son de l'Allemagne qui l'a écrit en français.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k68420v/f251.image.

Puis le point de vue de Goethe qui a critiqué cette volonté de faire tourner l'art allemand autour du patriotisme et du religieux (patriotisme exalté : Hans Pforr dans son Einzug Kaiser Rudolfs von Hasburg in Basel, etc..) dans l'art dans un manifeste intitué "von deutscher Baukunst. Et le point de vue allemand des artistes allemands ou de langue germanique de l'époque qui ont sans cesse remis en question ce qui avait été faits par les courants précédents.

Tu dis Bico : Ces polémiques politiciennes ne devraient surtout pas empêcher les amateurs d’art d’aller voir l’exposition.
============C'est certain!!!!! et c'est à espérer !!!!!!!, au contraire une fois ne suffit pas pour comprendre cette exposition.

Si je te répond aujourd'hui et dans ton message même, c'est justement parce que j'ai eu la chance de pouvoir assister à la présentation de l'exposition de M. Allard aujourd'hui. Et justement cette présentation m'a donnée envie d'approfondir ma premire visite.


Bico tu cite notre ami Schiller @
Schiller
J’ai feuilleter le catalogue, un grand pavé très complet à 45 €, si mes souvenirs sont bons.

================Oui c'est bien ce prix et c'est effectivement un gros pavé, pas facile à lire dans les transports en commun. Je viens de le regarder aujourd'hui. C'est bien fait. Mais bon, à la limite, le mieux pour comprendre l'esprit de l'exposition, c'est de regarder le film d'Arte, avec l'analyse de M. Olaf Peters, entre autre, qui jusqu'à preuve du contraire n'est pas français . Car cela rejoint tout à fait ce que M. Allard a expliqué.

Bico tu dis : Maintenant j’ai presque envie de l’acheter, pour voir moi-même, si les reproches de l’article sont fondées.

======War die deutsche Kunst schon immer auf Katastrophe und Krieg programmiert?. Rien qu'à lire cela, à mon avis, c'est pas la peine d'acheter le catalogue de l'espo pour cela. Par contre comme document de référence sur l'art allemand du début du XIXème oui!!!! car en France, il n'en existe pas pour le Grand public.

====Apparemment le docteur Adam Soboczynski se complait dans une polémique qui n'existe pas. Après les dissensions entre conservateurs de musée, je n'en sais rien, mais il me semble normal que le point de vue français l'emporte puisqu'il s'agissait au départ, de faire connaître au public français un énorme pan de l'art allemand, jusqu'alors inconnu et de leur donner des clés de compréhension et comme chacun sait, quand on a les clés après il faut ouvrir la porte.

L'exposition a bien montré que sans être francophiles, des peintres Allemands ont su se remettre sans cesse en question l'art allemand, que les artistes dits générés ont su mettre à nu l'homme dans sa souffrance et sa laideur, trouver de la beauté dans la laideur,mettrent en avant l'Humain avant les techniques de peinture.
De s'occuper plus de la technique plutôt que des sentiments humains c'est que l'on reprochait aux artistes français d'ailleurs.
J'ai cherché qui était ce Herr Doktor Soboczynski, ce qui est certain c'est que son point de vue n'est pas du tout objectif, de la "polémique qui fait vendre" et c'est tout à mon avis. Ce Monsieur, je ne sais pas ce qu'il vaut en tant que critique littéraire, puis que c'est surtout dans ce domaine qu'il officie, mais pour l'art allemand et surtout pour l'époque d'avant la Première Guerre mondiale , je suis sûre que n'importe quel étudiant ou amateur d'histoire de l'art allemand, du début du siècle, ayant lu son article, qu'il soit Allemand ou non, rigolerait tellement son jugement est simpliste, de quoi réveiller des Paul Klee, Otto Dix ou Max Beckmann, sans parler de Kirchner.

Ceci dit, je te remercie pour l'info en tant que telle, elle vaut la peine d'y réfléchir.
„Und auf dem höchsten Thron der Welt sitzen wir nur auf unserem Arsch.“

Michel de Montaigne (Werk: Essais)

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15223
Inscription: Lun 31 Oct 2005 18:33
Localisation: Entre Euskal Herri et Burdigala, via Brême et Berlin...

Re: "De l'Allemagne" - Exposition au Louvre mars-juin 2013

Messagepar Kissou33 » Jeu 04 Avr 2013 20:47

Valdok, n'y vois aucune critique de ma part... Mais je trouve les tableaux que tu as mis très.. sinistres...
c'est parce que tu nous as mis seulement ceux que tu as aimé (et tu as le droit de les aimer)
ou bien cette expo est-elle véritablement tourné (sauf exception des tout premiers) vers une sorte
de sinistrose ambiante ?? (ou est-ce moi qui ai passé une mauvaise journée ??? :shock: )

en tout cas, merci pour ton rapport détaillé !
L'harmonie d'un forum est fragile. Pour y contribuer, respectez les règles de bonne conduite.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres...

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 2375
Inscription: Mar 09 Déc 2008 19:41
Localisation: Paris - Lorient

Re: "De l'Allemagne" - Exposition au Louvre mars-juin 2013

Messagepar Heiko » Jeu 04 Avr 2013 21:46

Je vais avoir l'occasion de voir cette expo lorsque je serai à Paris fin avril ;)
Je ne suis d'ailleurs jamais allé au Louvre, ça va être l'occasion de découvrir :grin:

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 5555
Inscription: Lun 27 Juin 2011 00:38
Localisation: Francfort/Oder, Paris, Lyon

Re: "De l'Allemagne" - Exposition au Louvre mars-juin 2013

Messagepar valdok » Jeu 04 Avr 2013 22:08

Kissou 33:
Mais si tu as toi aussi le droit de trouver ces tableaux sinistres et surtout celui de me critiquer. Tes critiques sont toujours enrichissantes et jamais gratuites :wink: :wink: :wink: :wink:

C'est vrai que le tableau de Christian Schad de la femme noire et son amant au visage très maigre et au corps de mutant déformé est vraiment affreux , d'ailleurs je viens d'en trouver l'interprétation http://www.splf.org/s/IMG/pdf/inspiration.pdf.
De même le tableau de l'annonciation de Hans Schnorr von Carolsfeld, peut être jugé provocateur.
Mais ces tableaux je les ai trouvé très troublant et je souhaitais aussi vous montrer ces tableaux que l'on voit rarement dans le catalogue du musée (ils ne figurent pas non plus dans les cartes postales en vente). J'avoue, je les ai trouvé aussi très beaux dans leur provocation, provocation qui à juste titre ne peut pas plaire à tout le monde.
Cependant, j'ai principalement présenté les tableaux du catalogue de l'exposition. Tu n'as pas passé de mauvaises journées, les tableaux du troisième thème sont très sinistres, mais l'époque l'était aussi. D'ailleurs les peintres du mouvement "die Brücke" s'inscrivent totalement dans ce mouvement, de corps torturé et ont été pour la plupart classée d'artistes dégénérés par les Nazis.

Je n'ai choisi aucun tableau d'Otto Dix ni de dessin en noir et blanc du même peintre et de Käthe Kollwitz sur la Première Guerre Mondiale que tu aurais trouvé sans doute encore plus sinistre et d'une tristesse infinie, même si à présent, je me demande si je n'aurais pas du le faire pour être plus objective vis à vis de l'exposition.
Par contre, il y a cette anecdote sur le Watzmann, que j'ai occulté sans le faire exprès, car l'explication je ne les ai eu qu'aujourd'hui. Mais c'est promis, j'en parlerais parce que les paysages sont majestueux ainsi que ce petit dialogue d'artistes , peintures interposées est très amusant.

:respect: Voilà Kissou 33 :wink:
„Und auf dem höchsten Thron der Welt sitzen wir nur auf unserem Arsch.“

Michel de Montaigne (Werk: Essais)

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15223
Inscription: Lun 31 Oct 2005 18:33
Localisation: Entre Euskal Herri et Burdigala, via Brême et Berlin...

Re: "De l'Allemagne" - Exposition au Louvre mars-juin 2013

Messagepar Kissou33 » Jeu 04 Avr 2013 23:01

ce n'était pas vraiment une critique, les goûts et les couleurs.. tu sais bien..
c'était plus la sensation étrange de sinistrose que je ressentais en découvrant les tableaux.
merci donc pour ton explication ! (au passage, le cri de Hopfer est tout de même moins sinistre que celui de Munck ! )
L'harmonie d'un forum est fragile. Pour y contribuer, respectez les règles de bonne conduite.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres...

PrécédenteSuivante
 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Retourner vers Actualités et événements allemands

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités