Das war sein Milljöh (Heinrich Zille)

La rubrique littéraire d'AOX ! Donnez vos "Tips" et critiques sur les oeuvres et les auteurs germaniques

Modérateur: Modérateurs

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18221
Inscription: Mar 28 Nov 2006 15:51
Localisation: Alsace

Das war sein Milljöh (Heinrich Zille)

Messagepar michelmau » Dim 08 Juil 2007 10:10

Cette nuit,je ne dormais pas j'avais en tête un refrain qui revenait sans arrêt et qui répètait:"Das war sein Milljöh,Das war sein Milljöh",chanté par LA grande Hildegard Knef.Pour la génération Tokyohotel,Rammstein et C°,Hildegard Knef,c'est une des dernières divas ,s'il fallait un point de comparaison,je dirais une Barbara Streisand allemande.A la fois chanteuse et actrice.A la fin de la seconde guerre mondiale,elle a joué dans le premier film alld:"Die Mörder sind unter uns"(Les assassins sont parmi nous.)
Mais revenons à cette chanson qui rend hommage à un personnage berlinois très célèbre et très aimé,le dessinateur et photographe Heinrich Zille,dont un des recueils de dessins(tirant souvent vers la caricature),s'intitulait:"Mein Milljöh"(orthographe garantie.)
Les dessins du "Vater Zille",comme on l'appelait affectueusement font revivre sous nos yeux le petit peuple de Berlin au début du XXème siècle:enfants pieds nus,jouant dans les cours des "Mietskasernen",ces ancêtres de nos HLM,promiscuité dans des appartements bondés,filles de joie et leurs clients,baignade au lac...etc,enfin tout le quotidien à Berlin,il y a plus d'un siècle.C'est mieux qu'une étude sociologique et en plus,c'est agréable à regarder.
On a souvent comparé le berlinois Zille au parisien Poulbot,qui ,lui aussi,dessinait le spectacle de la rue,surtout les enfants.

Je n'ai malheureusement pas trouvé de biographie de lui en Français.Voilà ce que Wiki en dit,en Allemand:
http://de.wikipedia.org/wiki/Heinrich_Zille

Un musée lui est consacré à Berlin;sous le lien suivant,vous pouvez voir quelques uns de ses dessins:
http://www.karin-schenkel.com/site03a.htm
:wink:
L'harmonie est un équilibre fragile. Pour y contribuer, respectez activement les règles de bonne conduite.

„Den leeren Schlauch bläst der Wind auf, den leeren Kopf der Dünkel.“
Matthias Claudius (1740-1815), dt. Dichter

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Retourner vers Livres et auteurs allemands

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités