Chez le Pédiatre

Ben oui quoi :)

Modérateur: Modérateurs

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18254
Inscription: Mar 28 Nov 2006 15:51
Localisation: Alsace

Messagepar michelmau » Lun 16 Mar 2009 19:00

Déclaration d'amour au subjonctif (Alphonse Allais-humoriste fin XIXème siècle).
"Fallait-il que je vous visses
pour que vous me séduissassiez,
et qu'à vos pieds je me misse,
pour que vous m'assassinassiez."
:grin:
L'harmonie est un équilibre fragile. Pour y contribuer, respectez activement les règles de bonne conduite.

„Den leeren Schlauch bläst der Wind auf, den leeren Kopf der Dünkel.“
Matthias Claudius (1740-1815), dt. Dichter

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 3299
Inscription: Dim 15 Avr 2007 00:22
Localisation: Wien

Messagepar Mislep » Lun 16 Mar 2009 19:18

Il semble que le subjonctif soit malheureusement une véritable torture pour les germanophones... Même certains profs de français (par ailleurs excellents francophones) ne le maîtrisent pas... :(

Pourtant, bien qu'on le dise en voie d'extinction, il reste tout à fait naturel et obligatoire dans de nombreux cas très courants...

Petits conseils aux germanophones pour contourner le subjonctif :
- A la place de "il faut que je + sub", utilisez "il me faut + infinitif". ca fait un peu vieillot, mais ça marche, et à toutes les personnes. (il te faut, il lui faut etc.)
il faut que j'apprenne le subjonctif -> il me faut apprendre le subjonctif.
- A la place de "bien que + sub", utilisez "alors que". Cependant, "alors que" passe moins bien en début de phrase.
Bien que j'apprenne le francais depuis longtemps, je ne maitrise pas le subjonctif. -> Je ne maitrise pas le sub alors que j'apprends le francais etc.

De plus, pas de panique quant au subjonctif imparfait. L'usage le remplace systématiquement par le subjonctif présent. :wink:
Médiocres, où que vous soyez, je vous absous !

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 6521
Inscription: Mar 03 Jan 2006 13:07
Localisation: Lörrach

Messagepar ElieDeLeuze » Lun 16 Mar 2009 19:45

Le subjonctif n'est pas du tout en voie de disparition, il est extrèmement courant même si quelques règles sont bousculées par les enfants des babyboomers.
Même sur son lit de mort, n'importe quel francophone dira il faut + subjonctif. Certains sont moins bien respectés dans la langue à la mode à la télé. C'est assez énervant d'ailleurs. Les jeunes de banlieue font tellement de fautes que franchement, les subjonctifs manquant ne s'entendent pas tellement dans l'océan d'horreurs de leur logorrhée. Il a toujours existé un langue prolo, un sous-sociolecte réduit à une bouillie vaguement ressemblante à du français, il suffit de ne pas prendre les vessies pour des lanternes.
www.rtr.ch - Tgi che sa rumantsch sa dapli.

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14836
Inscription: Lun 31 Oct 2005 18:33
Localisation: Entre Euskal Herri et Burdigala, via Brême et Berlin...

Messagepar Kissou33 » Lun 16 Mar 2009 21:06

ElieDeLeuze a écrit: LC'est assez énervant d'ailleurs. Les jeunes de banlieue font tellement de fautes que franchement, les subjonctifs manquant ne s'entendent pas tellement dans l'océan d'horreurs de leur logorrhée. Il a toujours existé un langue prolo, un sous-sociolecte réduit à une bouillie vaguement ressemblante à du français, il suffit de ne pas prendre les vessies pour des lanternes.


exact !! et c'est d'autant plus un plaisir d'entendre mon neveu me répondre la phrase suivante..

"Bien que je fasse d'énormes progrès, j'ai encore besoin de toi Tatie ;) ;) "

5 ans... vous croyez que c'est le futur Alphonse Allais ?? :lol:
L'harmonie d'un forum est fragile. Pour y contribuer, respectez les règles de bonne conduite.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres...

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 1636
Inscription: Lun 23 Fév 2009 23:06
Localisation: Près de Stuttgart

Chez le Pédiatre

Messagepar Grand-Père » Lun 16 Mar 2009 23:35

4 Après le séjour dans la piscine:

Nous sommes en été. Une mère et sa fille Michelle qui a 7 ans, entrent mon cabinet. Hier, la famille a séjourné dans la piscine, et là, la mère a trouvé la première fois un os qui s'élève audessus du thorax de sa fille. La mère est très excitée.

J'examine la fille. Elle est très gracile et, en voyant son thorax, on peut regarder tous les côtes. La part inférieure de son sternum (en Allemagne, nous l'appelons "l'appendice d'épée" = Schwertfortsatz) s'élève un petit peu audessus son thorax. Ce n'est pas de maladie, mais Michelle l'a déjà recu avant la naissance. "Vous pouvez le voir très distinctement, Madame, car votre fille est très gracile", je l'explique à la mère. La mère est d'accord: "Oui. Vous avez raison, Monsieur docteur! Ma fille est très gracile!"

Tout à coup, Michelle saisit dans le décolleté de sa mère et le tire en bas. Maintenant, on a une belle vue sur les deux grands seins ronds de la mère. "Mais chez toi, Maman, chez toi on ne le peut pas regarder, parce que tu es trop corpulente, Maman!" dit Michelle.
Dernière édition par Grand-Père le Sam 11 Déc 2010 23:09, édité 1 fois.

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 10134
Inscription: Jeu 27 Mar 2008 12:48
Localisation: C'est le Noooord !!

Messagepar Andergassen » Mar 17 Mar 2009 10:41

Ces enfants sont sans pitié... :shock:
Dass wir den Krieg gewonnen haben, weiß jedes Kind. Aber dass wir gleich ganz Italien bekommen würden, das hätte ich mir nicht gedacht. (C. Gatterer)

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14407
Inscription: Mar 01 Nov 2005 12:14
Localisation: Beaujolais

Messagepar Sonka » Mer 18 Mar 2009 01:05

Mislep a écrit:Petits conseils aux germanophones pour contourner le subjonctif :
- A la place de "il faut que je + sub", utilisez "il me faut + infinitif". ca fait un peu vieillot, mais ça marche, et à toutes les personnes. (il te faut, il lui faut etc.)
il faut que j'apprenne le subjonctif -> il me faut apprendre le subjonctif.
C'est vrai que ça marche bien, mais c'est vrai aussi que c'est vieillot. Pour quelqu'un qui veut se faire comprendre, ça va, pour quelqu'un qui aurait des ambitions de maîtriser très bien le français, il vaudrait mieux quand même apprendre le subjonctif dans ce cas. Ma corrès allemande a dû dans sa jeunesse entre ce conseil, Mislep, du coup elle tourne toutes ses phrases avec "il me faut". Bon ça va parce que c'est juste un loisir pour elle et qu'il lui faut (;)) juste se faire comprendre, mais à la longue c'est lassant tout de même.

Mislep a écrit:- A la place de "bien que + sub", utilisez "alors que". Cependant, "alors que" passe moins bien en début de phrase.
Bien que j'apprenne le francais depuis longtemps, je ne maitrise pas le subjonctif. -> Je ne maitrise pas le sub alors que j'apprends le francais etc.
Alors là je vais t'apprendre un autre subterfuge qui marche à tous les coups et qui est totalement transparent :D On peut remplacer par "même si". ;)
PS : c'est pas seulement un tuyau pour les étrangers, je l'utilise souvent dans mes traductions. La phrase me vient presque toujours spontanément avec bien que, mais parfois, le temps d'arriver au bout de la phrase, je m'aperçois que c'est trop compliqué et je change pour un même si. ;)
L'harmonie est un équilibre fragile. Pour y contribuer, respectez activement les règles de bonne conduite.

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 1636
Inscription: Lun 23 Fév 2009 23:06
Localisation: Près de Stuttgart

Messagepar Grand-Père » Mer 18 Mar 2009 19:09

Est-ce que mon dernier texte a été impeccable? Pas de correction de quelques fautes?

Maintenant j'écris un nouveau blague pour vous!

5 La peur de la vaccination:

Les frères Marcel et Kevin entrent mon cabinet. Ils viennent pour une vaccination. Mais, tous les deux ont un peu peur de l'injection.

D'abord, j'examine Kevin qui a 7 ans. Pour le distraire un peu, je donne une calculation au garcon: "Tu as douze pommes! Maintenant, tu manges cinq pommes. Combien de pommes restent au fin?" Kevin le calcule pendant que je fais l'injection, et il ne remarque pas de douleur: "Au fin, j'ai sept pommes!"

Puis, son grand frère Marcel doit recevoir sa vaccination. Le jeune homme a déjà 13 ans, mais il a grande peur de l'injection. Je pense qu'il soit plus simple à donner une calculation semblable au grand frère. Pour le distraire pendant la vaccination, je le prie de calculer la multiplication 17 fois 17. Marcel calcule et calcule. Il recoit sa vaccination sans de sentir la douleur. Mais, Marcel ne peut pas trouver le résultat de sa calculation. Il quitte mon cabinet sans me dire quelque chose.

Trois mois plus tard, Marcel vient de nouveau dans mon cabinet, car il a pris froid. Je suis en train d'examiner le garcon, mais il me dit: "Monsieur docteur, au début je voudrais volontiers vous raconter le résultat de ma calculation dernière: 17 fois 17 font 289!"

Grand-Père
Dernière édition par Grand-Père le Sam 11 Déc 2010 23:09, édité 1 fois.

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 1471
Inscription: Lun 12 Mai 2008 00:44
Localisation: Dans l'Ortenau

Messagepar cri-zi » Mer 18 Mar 2009 19:29

[

Ah, il a de la suite dans les idées, le jeune homme! :grin:
Ton dernier texte est un peu compliqué pour moi, je n'ai pas compris cette affaire de Schwertfortsatz.
Ici je vois: à la fin, un calcul, sans sentir (sans immer ohne Präp.), Monsieur le docteur, und "raconter" passt hier nicht, besser: dire.
De grâce, corrigez mes fautes de francais!

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 3299
Inscription: Dim 15 Avr 2007 00:22
Localisation: Wien

Messagepar Mislep » Mer 18 Mar 2009 19:42

Grand-Père a écrit:Est-ce que mon dernier texte a été impeccable? Pas de correction de quelques fautes?

Maintenant j'écris un nouveau blague pour vous!

La peur de la vaccination:

Les frères Marcel et Kevin entrent dans mon cabinet. Ils viennent pour une vaccination. Mais, tous les deux ont un peu peur de l'injection.

D'abord, j'examine Kevin qui a 7 ans. Pour le distraire un peu, je donne une opération au garcon: "Tu as douze pommes! Maintenant, tu manges cinq pommes. Combien de pommes restent à la fin?" Kevin le calcule pendant que je fais l'injection, et il ne remarque pas de douleur: "à la fin, j'ai sept pommes!"

Puis, son grand frère Marcel doit recevoir sa vaccination. Le jeune homme a déjà 13 ans, mais il a une grande peur de l'injection. Je pense qu'il est trop simple de donner une opération semblable au grand frère. Pour le distraire pendant la vaccination, je le prie de calculer la multiplication 17 fois 17. Marcel calcule et calcule. Il recoit sa vaccination sans X sentir la douleur. Mais, Marcel ne peut pas trouver le résultat de son opération. Il quitte mon cabinet sans rien me dire.

Trois mois plus tard, Marcel vient de nouveau dans mon cabinet, car il a pris froid. Je suis en train d'examiner le garcon, mais il me dit: "Monsieur le docteur, d'abord je voudrais volontiers vous donner le résultat de mon opération de la dernière fois: 17 fois 17 font 289!"

Grand-Père


"recevoir une vaccination" me parait bancal, mais je ne sais pas trop par quoi remplacer... recevoir une piqûre, se faire vacciner ?
Médiocres, où que vous soyez, je vous absous !

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 3299
Inscription: Dim 15 Avr 2007 00:22
Localisation: Wien

Re: Chez le Pédiatre

Messagepar Mislep » Mer 18 Mar 2009 19:51

Grand-Père a écrit:Après le séjour dans la piscine:

Nous sommes en été. Une mère et sa fille Michelle qui a 7 ans, entrent dans mon cabinet. Hier, la famille a été à la piscine, et là, la mère a remarqué pour la première fois un os qui ressortait du thorax de sa fille. La mère est très inquiète.

J'examine la fille. Elle est très maigre et, en regardant son thorax, on peut voir toutes les côtes. La partie inférieure de son sternum (en Allemagne, nous l'appelons "l'appendice d'épée" = Schwertfortsatz) ressort un petit peu de son thorax. Ce n'est pas une maladie, mais Michelle l'avait déjà avant la naissance. "Vous pouvez le voir très distinctement, Madame, car votre fille est très maigre", je l'explique à la mère. La mère est d'accord: "Oui. Vous avez raison, Monsieur docteur! Ma fille est très maigre!"

Tout à coup, Michelle saisit X le décolleté de sa mère et le tire vers le bas. Maintenant, on a une belle vue sur les deux gros seins ronds de la mère. "Mais chez toi, Maman, chez toi on ne peut pas le voir, parce que tu es trop corpulente(grosse), Maman!" dit Michelle.
Médiocres, où que vous soyez, je vous absous !

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 1471
Inscription: Lun 12 Mai 2008 00:44
Localisation: Dans l'Ortenau

Messagepar cri-zi » Mer 18 Mar 2009 20:00

@ mislep. il faut dire "opération"? "Calcul" ne fait pas l'affaire? Pour moi, une"opération" se fait plutôt à l'hôpital :lol: - mais je suis preneuse!
De grâce, corrigez mes fautes de francais!

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18254
Inscription: Mar 28 Nov 2006 15:51
Localisation: Alsace

Messagepar michelmau » Mer 18 Mar 2009 20:05

Quand j'étais jeune, je devais résoudre des "opérations".
"3*15=45", on appelle ça une opération.
100-50=50, c'est une opération.
:wink:
L'harmonie est un équilibre fragile. Pour y contribuer, respectez activement les règles de bonne conduite.

„Den leeren Schlauch bläst der Wind auf, den leeren Kopf der Dünkel.“
Matthias Claudius (1740-1815), dt. Dichter

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 3299
Inscription: Dim 15 Avr 2007 00:22
Localisation: Wien

Messagepar Mislep » Mer 18 Mar 2009 20:30

Voilà. en fait, opération est le terme générique qui regroupe différents types de calculs :
- l'addition 2 + 2 (additionner 2 et 2)
- la soustraction 2 - 2 (soustraire 2 de 2)
- la multiplication 2 x 2 (multiplier 2 par 2)
- la division 2/2 (diviser 2 par 2)
Médiocres, où que vous soyez, je vous absous !

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14836
Inscription: Lun 31 Oct 2005 18:33
Localisation: Entre Euskal Herri et Burdigala, via Brême et Berlin...

Messagepar Kissou33 » Mer 18 Mar 2009 21:20

concernant la remarque de Mislep "recevoir une vaccination"

pour la phrase suivante :
Il recoit sa vaccination sans de sentir la douleur

Elle me parait aussi bancale... si l'on veut vraiment l'expliquer dans un français correct, je pense que la seule solution serait de modifier entièrement la phrase en disant.

Je l'ai vacciné sans qu'il ressente de douleur

ou bien sa vaccination s'est faite sans douleur

car effectivement en français on ne reçoit pas une vaccination/ injection, on A une vaccination/ une injection.

ex : j'ai des injections faites par une infirmière qui vient tous les soirs...

pour les autres fautes, elles ont déjà été corrigées, mais je tenais à rassurer Grand-père, nous te comprenons sans problème !!
L'harmonie d'un forum est fragile. Pour y contribuer, respectez les règles de bonne conduite.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres...

PrécédenteSuivante
 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Retourner vers Et si on papotait un petit peu ?

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité