Bonn capitale

Discutons de l'Histoire de nos pays pour mieux connaître notre présent et ne plus refaire, espérons-le, les mêmes erreurs que par le passé...

Modérateur: Modérateurs

AllemagnOnaute Confirmé
Avatar de l’utilisateur
Messages: 61
Inscription: Lun 09 Juin 2008 19:14
Localisation: France

Bonn capitale

Messagepar Skyblack » Ven 28 Aoû 2009 14:54

J'ai une question à vous poser : Pourquoi l'ex RFA avait-elle choisi comme capitale provisoire Bonn et pas une autre ville comme Düsseldorf, Cologne ou Francfort ?

Cette ville avait-elle un pouvoir particulier comparée aux autres villes ?
L'univers germanique est fantastique !

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 5658
Inscription: Mar 05 Aoû 2008 00:39

Messagepar jean luc » Ven 28 Aoû 2009 17:12

Pour deux raisons,la premiére il fallait une petite ville ,car la capitale pour les allemands rester toujours Berlin, Bonn ne pouvait etre qu´une capitale de transition.
eEt pourquoi Bonn,cette ville est situé non loin de Wiessbaden QG des force d´occupation.
Conrad Adenauer (le vieux) l´a peut etre choisi aussi par comoditée personel,il etait aussi maire de cologne.

jean luc :wink:
La grandeur d'un homme ne se juge pas par ces titres,mais par sa grandeur d´esprit.

La vrais vie ,c´est d´apprendre à vivre en serrant les dents,beaucoup essayent , peu réussissent.

AllemagnOnaute Confirmé
Avatar de l’utilisateur
Messages: 61
Inscription: Lun 09 Juin 2008 19:14
Localisation: France

Messagepar Skyblack » Ven 28 Aoû 2009 21:01

Je te remercie pour cet éclaircissement !
L'univers germanique est fantastique !

Chef AllemagnOnaute
Avatar de l’utilisateur
Messages: 143
Inscription: Lun 23 Mar 2009 16:51
Localisation: Sarreguemines

Messagepar Walkyrie057 » Lun 12 Oct 2009 11:54

J'ai eu l'occasion de lire que le choix d'une petite ville était un moyen de rabaisser l'Allemagne aux yeux du monde.

Bonn était une ville non seulement petite, mais aussi et surtout sans envergure internationale (plan culturel, plan politique, plan économique)

Le choix de Bonn était donc de faire en sorte que l'Allemagne n'ait pas, sinon très peu, de poids au plan modial!
Ich glaube, die Wellen verschlingen
Am Ende Schiffer und Kahn;
Und das hat mit ihrem Singen
Die Lore-Ley getan.
(Heinrich Heine - die Loreley)

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 5177
Inscription: Lun 27 Juin 2011 00:38
Localisation: Francfort/Oder, Paris, Lyon

Re: Bonn capitale

Messagepar valdok » Dim 03 Nov 2013 19:22

Nostalgique de Bonn en tant capitale de la RFA, je le suis un peu, mais pour des raisons aucunement rationnelles et depuis peu cette ville se rappelle à mon bon souvenir par l'amitié. Cela m'a entrainée à me poser une question que je ne m'étais encore jamais réellement posée et dont j'avais zappé la réponse sans doute perdue dans un de mes cours innombrables de civi allemande de DEUG LEA (DEUG eh oui ça date !!!!!!)
Pourquoi Bonn et pas Cologne ou Francfort par exemple comme capitale pour la RFA?

Et évidement, j'ai retrouvé le thème chez nous avec quatre ans des tonnes de poussières (moins poussiéreux que mon DEUG LEA tout de même!!!). Un vieux thème certes mais avec seulement des esquisses de réponses. Sans doute l'article de Wikipédia sur Bonn n'était pas suffisamment complet au moment où la question a été posée.
Alors, je rajoute des références wikipédiesques en allemand
http://de.wikipedia.org/wiki/Hauptstadtfrage_der_Bundesrepublik_Deutschland
et aussi en français
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bonn
en attendant des éléments de réponse plus précis, voir anecdotiques de mon amie, si elle en a. Mais peut-être que vous aussi en savez davantage ?

Voici la citation complète de la partie de l'article de Wikipédia sur la question :
Bonn, capitale fédérale
Le siège de la Chancellerie fédérale de 1976 à 1999, actuellement occupé par le Ministère fédéral de la Coopération économique.

Lorsqu'en juillet 1948 les alliés occidentaux de la Trizone décidèrent de doter l'Allemagne occidentale de structures politiques démocratiques, la question de la ville devant accueillir les parlementaires constituants se posa rapidement, Berlin en raison de son statut quadripartite et de par sa situation enclavée ne pouvant donc remplir efficacement cette mission.
La Villa Hammerschmidt, siège Présidence fédérale de 1949 à 1994, qui est actuellement la seconde résidence du chef de l'État

Cassel, Stuttgart, Francfort-sur-le-Main et Bonn furent alors les quatre villes pressenties pour devenir les hôtes des travaux parlementaires. Cassel, trop proche de la Zone d'occupation soviétique, retira sa candidature. Stuttgart, dont les finances n'étaient pas excellentes, ne fut pas non plus retenue. Seules Francfort-sur-le-Main et Bonn restèrent candidates.

Si le passé prestigieux de Francfort, située en Zone d'occupation américaine, pouvait faire la différence, Bonn avait par contre la faveur des Britanniques, puisque la ville se situait dans leur propre zone.

Même les partis allemands se divisèrent sur la question : Francfort avait la faveur du SPD, tandis que Bonn recevait le soutien de la coalition CDU/CSU.

Le Ministre de l'Intérieur de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Walter Menzel, proposa que les travaux préparatoires de l'assemblée se tiennent d'abord dans la ville natale de Beethoven. C'est toute la force de persuation de Konrad Adenauer, alors maire de Cologne, ville voisine de Bonn, qui enlèvera auprès de ses collègues la décision finale en faveur de cette dernière, même si on chercha jusqu'aux derniers instants des solutions alternatives à Karlsruhe ou à Celle.
Le palais Schaumburg, siège de la Chancellerie fédérale de 1949 à 1976.

Les trois principales raisons officielles de ce choix furent :

que la pénurie de bureaux et de logements d'une ville dévastée comme Francfort (comparativement Bonn avait moins souffert des destructions), aurait posé des problèmes structurels si la ville avait, par la suite, été désignée comme « capitale provisoire » ;
que l'installation du nouveau régime démocratique allemand à Francfort aurait pu causer des problèmes d'indépendance du pouvoir par le fait que la ville abritait également le QG des forces militaires américaines en Allemagne ;
que la Belgique acceptait d'évacuer Bonn qui faisait partie de la zone belge d'occupation, les Allemands revendiquant le droit de siéger hors de la présence d'une armée appartenant aux pays vainqueurs, à faute de voir le nouveau pouvoir allemand entaché de la suspicion de ne pas être capable de représenter librement la nouvelle Allemagne.

C'est ainsi que du 1er septembre 1948 au 14 août 1949, la ville accueillit le Conseil parlementaire chargé de rédiger la Loi fondamentale de la future République fédérale d’Allemagne.

À l'issue des élections du 1er Bundestag allemand en 1949, Bonn sera désignée comme capitale provisoire de la République fédérale entre 1949 et 1990.

À la suite de la réunification allemande, Berlin recouvra son statut de capitale de l'Allemagne réunifiée, et l'essentiel des institutions politiques furent amenées à déménager.

Cependant, pour des raisons plus financières que politiques (le fédéralisme notamment), de nombreux ministères, ambassades et autres institutions politiques sont restés à Bonn qui est aujourd'hui l'unique ville d'Allemagne à avoir obtenu un statut de "ville fédérale" (Bundesstadt).

La Rheinische Friedrich-Wilhelms-Universität (l'Université de Bonn) est l'une des plus prestigieuses d'Allemagne. Elle est le premier employeur de la ville.


Pour terminer je voudrais citer cette anecdote amusante que je tiens d'un article du journal le Figaro datant lui aussi de 2009
Bonn, capitale oubliée de la «modeste RFA de Patrick Saint-Paul,

...............................
Et Bonn, une petite ville de province à la fois proche de la frontière occidentale et loin des démons de Berlin, est la capitale idéale.

Dès lors, l'improbable frisera parfois le comique. Bonn a été détruite à 30 % par les bombardements. Et c'est donc dans le Musée de zoologie que les 300 représentants des Länder (États régionaux) accomplissent l'acte fondateur de la nouvelle république. La girafe empaillée, trop grande pour être évacuée, trône sur toutes les photographies de la cérémonie officielle. « Les gens nous demandaient si la girafe avait remplacé l'aigle comme symbole de l'Allemagne », se souvient Dieter Dohm, témoin de l'époque devenu guide.
...........................
„Und auf dem höchsten Thron der Welt sitzen wir nur auf unserem Arsch.“

Michel de Montaigne (Werk: Essais)

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 2609
Inscription: Lun 24 Juil 2006 15:41
Localisation: Montréal

Re: Bonn capitale

Messagepar Dresden » Dim 03 Nov 2013 20:01

J'avais également entendu la version selon laquelle on avait longuement hésité entre Francfort et Bonn. Apparemment, c'est à la demande de Konrad Adenauer, qui vivait à Bonn, qu'elle est devenue la capitale. Puis la "petite" taille de cette ville était dans la continuité de Weimar.

Il reste des vestiges de cette période faste à Bonn. Ainsi, il reste pas mal d'ambassades et consulats et la ville, malgré sa taille, possède un grand centre ville et beaucoup de restaurants. Des institutions nationales sont restées à Bonn, comme par exemple le DAAD ou les locaux de la Deutsche Post.

Par contre Kassel qui aurait pu devenir capitale, fou rire de la semaine!
Je veux voir quelle direction tu prends
Lorsqu'arrive la rue Saint-Laurent
Où s'échouent la plupart de tes rêves

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 6440
Inscription: Mar 03 Jan 2006 13:07
Localisation: Lörrach

Re: Bonn capitale

Messagepar ElieDeLeuze » Dim 03 Nov 2013 20:28

Il doit y avoir une centrale quelconque pour les impôts aussi, j'ai reçu une lettre de leur part la semaine dernière.
www.rtr.ch - Tgi che sa rumantsch sa dapli.

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 9987
Inscription: Jeu 27 Mar 2008 12:48
Localisation: C'est le Noooord !!

Re: Bonn capitale

Messagepar Andergassen » Dim 03 Nov 2013 20:56

A l'échelle française, Vichy est bien devenue résidence d'un gouvernement. Et pourquoi ? Il y avait suffisamment de capacités pour loger une administration dans des conditions confortables avec une structure et une logistique ad hoc.
Kassel n'était pas un mauvais choix, Dresden : au centre de l'Allemagne de l'Ouest, noeud ferroviaire, assez résidentielle à la périphérie (le centre était prsque totalement détruit). Et il ne faut pas oublier une certaine tradition décentralisatrice de l'Allemagne, due à une multitude de petits Etats et de petites capitales.
Quant à Bonn, les structures gouvernementales n'étaient pas à Bonn proprement dite, mais surtout à Bad Godesberg ou dans les quartiers résidentiels sur les hauteurs.
Du reste, rares étaient les villes à être restées intactes en mai 1945. Et il fallait compter avec la partition en zones d'occupation, chacun cherchant à tirer la couverture à soi.
Dass wir den Krieg gewonnen haben, weiß jedes Kind. Aber dass wir gleich ganz Italien bekommen würden, das hätte ich mir nicht gedacht.

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Retourner vers Histoire d'Allemagne et de France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités