Blocher perd son siège de conseiller fédéral

Autriche, Suisse, Luxembourg, Namibie... Découvrons les autres pays où l'on parle allemand

Modérateur: Modérateurs

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 6613
Inscription: Mar 03 Jan 2006 13:07
Localisation: Lörrach

Blocher perd son siège de conseiller fédéral

Messagepar ElieDeLeuze » Dim 16 Déc 2007 21:50

Personne ne semble y porter grande attention, mais cette semaine, on a eu une révolution de palais à Berne : Blocher n'a pas été réélu au conseil fédéral (le gouvernement collégial suisse) par le parlement. Ce complot a surpris tout le monde, même si des rumeurs de coup politique trainaient depuis quelques semaines. Comme Blocher n'est pas un élu du peuple, il est tout simplement renvoyé sur son canapé devant sa télé.

Le rejet n'est pas aussi radical que cela. Le siège à pourvoir au conseil fédéral revient à l'UDC (parti populiste de Blocher) de toute façon. C'est la "formule magique" suisse. Il fallait donc complotter contre Blocher en trouvant une autre candidate de son propre parti (en l'occurrence Eveline Widmer-Schlumpf). Ainsi, c'est surtout la personne de Blocher et son arrogance sans limite qui est sanctionnée, ainsi que ses méthodes. Blocher mit un point d'honneur à toujours forcer le passage sans respecter aucune des règles de Berne.

Dans sa première interview après son évicton, Blocher est d'une mauvaise foi sans fin. Il affirme avoir vu le coup venir, mais qu'il est victime d'une vendetta personnelle et joue la pauvre victime. En même temps, il menace le monde politique de devenir beaucoup plus virulent ("violent" dans son français assez pauvre en vocabulaire). Il a l'intention de faire un politique d'obstruction et d'attaque systématique, sans aucune limite ni aucun scrupule, pour imposer un système majorité/opposition qui n'a jamais eu cours à Berne jusqu'à présent. Bref, il faut le coup du "pour moi ou contre moi". La politique suisse va être très conflictuelle l'année prochaine, car visiblement, Blocher est blessé dans son orgueil....
www.rtr.ch - Tgi che sa rumantsch sa dapli.

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18950
Inscription: Mar 28 Nov 2006 15:51
Localisation: Alsace

Messagepar michelmau » Lun 17 Déc 2007 08:33

Je ne connaissais pas vraiment la personnalité de Blocher.En France,les médias accolent frequemment les termes milliardaire,populiste et de droite,qualificatifs qui ,à priori ,ne le rendent pas très sympathique à mes yeux.
Pour en savoir plus,je suis allé voir des clips électoraux de l'UDC(concernant le refus de l'Europe) qui,je dois le dire, valent leur pesant d'or:"Ma maison,notre Suisse".Blocher s'exprime sur fond de drapeau suisse et toute la réthorique nationaliste y passe:en vrac;les impots qui augmentent,la TVA aussi,l'insécurité(dehors les brebis noires!) qui progresse...etc,etc....Tiens,tiens,ça nous a un air de déjà entendu;faire peur à l'électeur,lui peindre de l'avenir un tableau très noir pour se faire passer ensuite pour le seul recours possible contre tous ces dangers!
:wink:
On sait malheureusement que,si des gens comme Blocher disparaissent de la scène politique-du moins provisoirement-,leurs idées perdurent et sont relayées par d'autres.
L'harmonie est un équilibre fragile. Pour y contribuer, respectez activement les règles de bonne conduite.

„Den leeren Schlauch bläst der Wind auf, den leeren Kopf der Dünkel.“
Matthias Claudius (1740-1815), dt. Dichter

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 6613
Inscription: Mar 03 Jan 2006 13:07
Localisation: Lörrach

Messagepar ElieDeLeuze » Lun 17 Déc 2007 14:55

Les idées de Blocher ne sont pas forcément celles du reste du parti. Blocher aime le pouvoir. Après l'industrie, il a voulu jouer au petit roi à Berne. Il faut distinguer, dans sa rhétorique populiste, d'un côté les vraies idées xénophobes et de l'autre côté les tactiques juste pour se faire élir et jouer au gros bras en contrôlant la police et la justice. Il n'est pas sûr qu'il pense vraiment la moitié de ce qu'il dit. Les gens qui le suivent ont en partie vite compris qu'il y a des carrières à faire. En ajoutant le vrai conservatisme populiste qu'il existe dans tous les pays (le Danemark est bien gratiné dans le genre aussi, avec un parti du même nom d'ailleurs), cela donne une UDC/SVP omniprésente dans le débat politique. Blocher a appliqué le markéting de l'industrie à son produit politique. Il n'a pas besoin d'avoir quelque conviction que ce soit pour cela. Il a dit lui-même que la campagne des moutons noirs était de la pure provocation pour phagocyter la campagne électorale et la mettre tout de suite au niveau des paquerettes.

La démocratie dépend entièrement de l'honnèteté de ses participants. Avec Blocher, elle a trouvé ses limites. Les autres partis n'avaient pas le choix : la seule façon de refaire de la politique sur un terrain politique était de se débarraser de Blocher. Sa remplaçante est tout sauf une modérée sur le fond, mais elle au moins, elle fait de la vraie politique comme elle l'a prouvé dans les Grisons. La gauche suisse aura beaucoup à batailler avec elle, mais au moins, ce sera de la politique, pas du business à la gloire de la "marque" Blocher.
www.rtr.ch - Tgi che sa rumantsch sa dapli.

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Retourner vers Autres Pays Germanophones

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités