Bio ou pas bio ? Les assiettes en Allemagne et en France

Discutons ensemble des relations entre nous et entre nos pays.

Modérateur: Modérateurs

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14534
Inscription: Mar 01 Nov 2005 12:14
Localisation: Beaujolais

Bio ou pas bio ? Les assiettes en Allemagne et en France

Messagepar Sonka » Ven 16 Déc 2011 14:16

Fruits, légumes, produits laitiers, œufs, épicerie salée et sucrée : au sein de l’Union européenne (UE), l’Allemagne et la France sont les deux premiers marchés pour les produits issus de l’agriculture biologique. Le secteur y pesait respectivement 5,9 et 3,38 milliards d’euros en 2010. Mais les consommateurs ne sont pas tout à fait les mêmes en France et en Allemagne. Et les jeunes n’y accordent pas le même budget que les quadras ou les personnes âgées.

En France, bio égale « bobo »

Bannissement des produits chimiques de synthèse et des OGM, élevages extensifs en plein air, main-d’œuvre plus nombreuse qu’en agriculture conventionnelle : les rendements de l’agriculture biologique sont faibles. « Résultat, il faut avoir les moyens pour manger exclusivement bio et, en France, ça fait un peu bobo », regrette Camille, une Angevine de 25 ans.

Dans l’Hexagone, le consommateur type de produits bio est une femme de région parisienne, de catégorie socioprofessionnelle supérieure (CSP+), âgée de 46 ans. Compte tenu des prix élevés, seuls 34 % des 15-24 ans consomment des produits bio, contre 46 % des 35-64 ans (baromètre CSA/Agence BIO, 2010). « Pour le jeune provincial que je suis, explique Yann, le bio, c'est avant tout les produits cultivés par ma mère dans son jardin. En ville, j’ai plutôt l’impression que c’est une mode qui exclut les classes populaires, une niche commerciale dans un mouvement plus vaste qui consiste à manger sainement. »

Plus accessible en Allemagne

En Allemagne au contraire, le bio s’est vite démocratisé. Il a séduit les jeunes en franchissant très tôt les portes des supermarchés et des discounters (Plus en 2002, Netto en 2005, Norma, Aldi et Lidl en 2006, Penny en 2007). « Je ne fréquente pas les magasins bio, mais quand mon supermarché habituel propose des produits bio à un prix abordable, c’est eux que je privilégie », témoigne ainsi Romy, 27 ans.

Grâce à la compétitivité des producteurs et aux bas prix pratiqués par les distributeurs, un Allemand sur deux consomme aujourd’hui des produits bio. En 2009, la dépense moyenne par tête atteignait 71 € contre 47 € en France. Pour autant, à l’instar de Romy, le hard discount ne convainc pas totalement les jeunes consommateurs. Ceux-ci se méfient du « greenwashing » (écoblanchiment), c’est-à-dire de l’étiquettage « écologique » à de pures fins de marketing. Pierre, 24 ans, préfère ainsi se tourner vers les producteurs de proximité. « Ils sont, eux, un vrai gage de qualité ».

De l’éthique à l’argument sanitaire

Pour les jeunes prêts à mettre le prix, consommer bio s’apparente souvent à une démarche militante, proche du courant de pensée originel des années 70. « Dégradation de l'environnement, maltraitance des animaux… Je trouve particulièrement inquiétant le productivisme dans l'élevage, explique Pierre. C'est bien de proposer un label bio, mais surtout pour favoriser les modes alternatifs à la production industrielle. Car je ne suis pas sûr qu'un produit industriel labellisé bio soit de meilleure qualité qu’une denrée issue de l’agriculture conventionnelle. »

Les consommateurs traditionnels de produits bio mettent davantage en avant l’argument sanitaire. « Il est essentiel de ne pas absorber chaque jour des dizaines de produits chimiques en mangeant », rappelle Bénédicte qui, à 30 ans, vit en couple à Paris avec un petit garçon de 2 ans. La jeune maman se qualifie elle-même de « bio-addict intransigeante », surtout lorsqu’il s’agit de son fils. « Il est gardé par une nounou avec d’autres enfants qui ne mangent pas bio, raconte-t-elle. Du coup, je prépare tous les soirs son déjeuner du lendemain. On me dit souvent que je suis extrême, mais j'ai le sentiment que je ne peux pas faire autrement. Pour moi, les aliments non bio ‘empoisonnent’ le corps humain. » Une étude réalisée en Allemagne en 2010 prouve que les consommateurs bio ont, globalement, un mode de vie plus sain que leurs compatriotes : ils souffrent moins d’obésité ou de surpoids, fument moins, sont plus sportifs et mangent plus de fruits et légumes.

Développer les valeurs bio à l’école

Finalement, la décision d’adopter tel ou tel régime alimentaire est souvent liée à l’éducation. Fille d’une « prof d’allemand mega bio », Julie explique : « je baigne là-dedans depuis longtemps. Je suis conditionnée pour manger bio puisque l’on m’a toujours dit que c’était la meilleure hygiène alimentaire possible. »

Les gouvernements encouragent aussi le phénomène. En France comme en Allemagne, ils ont intégré le bio aux programmes scolaires. Depuis la rentrée 2009, l’Agence française pour le développement et la promotion de l’agriculture biologique (Agence BIO) propose ainsi aux élèves de CE2, CM1 et CM2 un kit pédagogique : « Dis, c’est quoi l’agriculture bio ? ». En Allemagne, la campagne « Bio find ich kuh-l » (Le bio, c’est vache-ment bien), lancée à la rentrée scolaire 2010, a pour objectif de sensibiliser les élèves aux bienfaits du bio.

Les plus grands, eux aussi, ont encore à apprendre. « Par rapport aux Français, on avait un grand retard à rattraper concernant la qualité de notre alimentation, explique Romy, qui s’est installée à Paris il y a quelques années. Mais aujourd’hui, je suis fière de voir que le développement du bio en Allemagne fait des envieux ici. »

Partenariats franco-allemands

Face à une offre encore trop limitée en France, les distributeurs hexagonaux nouent, en effet, de plus en plus de liens avec les producteurs allemands. Début décembre par exemple, un voyage d’affaires initié par le ministère allemand de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Protection des consommateurs (organisé par la Chambre franco-allemande de commerce et d’industrie), a permis à huit entrepreneurs allemands de rencontrer des partenaires potentiels français.

En développant ce type d’échanges, l’Allemagne et la France comptent bien rester leaders du marché bio de l’Union européenne. Après une stagnation du marché allemand entre 2008 et 2010, le site spécialisé BioPress prévoit d’ailleurs un bilan 2011 en forte hausse. Le scandale de la dioxine, la catastrophe nucléaire de Fukushima et l’épidémie d’Escherichia coli enterohémorragique (Eceh) auraient fait les choux gras des producteurs biologiques.


http://www.cidal.diplo.de/Vertretung/ci ... ve=2069408
L'harmonie est un équilibre fragile. Pour y contribuer, respectez activement les règles de bonne conduite.

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20321
Inscription: Mar 28 Nov 2006 15:51
Localisation: Alsace

Re: Bio ou pas bio ? Les assiettes en Allemagne et en France

Messagepar michelmau » Ven 16 Déc 2011 16:19

En France, bio égale « bobo »

C'est d'ailleurs très énervant.Comme dirait mon épouse, qui est femme de bon sens :"Qu'est-ce que c'est viande bio, volaille bio, légumes bio, pain bio ? Ce sont des bêtes , des volailles élevées, des légumes cultivés comme on le faisait il y a soixante ans, sans souci de rendement et de mercantilisme avec des produits de la nature.Idem pour le pain."
Non, je ne crois pas à l'âge d'or, mais la dégradation a commencé quand des fabricants d'engrais chimiques sont venus persuader des paysans bretons qui cultivaient leurs choux-fleurs comme leurs ancêtres, du bien fondé du :"1 chou-fleur, 1 sac d'engrais !". On voit d'ailleurs accessoirement l'état des nappes phréatiques bretonnes Je prends cet exemple parce que je le connais un peu mieux que les autres, mais je suis sûr que ça doit se retrouver dans d'autres domaines et d'autres régions.
Il existe aussi un snobisme "anti-bio" des gens biens qui tiennent absolument à se démarquer d'un mouvement qu'ils trouvent trop consensuel.Mais ça, c'est leur petit problème personnel d'ego.
L'harmonie est un équilibre fragile. Pour y contribuer, respectez activement les règles de bonne conduite.

„Den leeren Schlauch bläst der Wind auf, den leeren Kopf der Dünkel.“
Matthias Claudius (1740-1815), dt. Dichter

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15487
Inscription: Lun 31 Oct 2005 18:33
Localisation: Entre Euskal Herri et Burdigala, via Brême et Berlin...

Re: Bio ou pas bio ? Les assiettes en Allemagne et en France

Messagepar Kissou33 » Ven 16 Déc 2011 16:55

michelmau a écrit:Comme dirait mon épouse, qui est femme de bon sens :"Qu'est-ce que c'est viande bio, volaille bio, légumes bio, pain bio ? Ce sont des bêtes , des volailles élevées, des légumes cultivés comme on le faisait il y a soixante ans, sans souci de rendement et de mercantilisme avec des produits de la nature.Idem pour le pain."


ton épouse a bien raison Michelmau !!!
Le "manger bio" est à la mode...
mais on mangeait bio il y a 60 ans... sans le dire... ;)

mais rendement rendement.... travailler moins... Pour gagner plus..... c'est pas nouveau... on l'a déjà fait.... au détriment... du bio (aaa les lapins fermiers de ma mère... un délice...... ! ) ...

bref le bio est une découverte pour les citadins.....
et une habitude que les "campagnards/bouseux habitants à la cambrouse" aimeraient bien garder.... ;)
L'harmonie d'un forum est fragile. Pour y contribuer, respectez les règles de bonne conduite.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres...

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 5702
Inscription: Lun 05 Jan 2009 21:38

Re: Bio ou pas bio ? Les assiettes en Allemagne et en France

Messagepar fifititi » Mar 20 Déc 2011 01:30

michelmau a écrit:
Non, je ne crois pas à l'âge d'or, mais la dégradation a commencé quand des fabricants d'engrais chimiques sont venus persuader des paysans bretons qui cultivaient leurs choux-fleurs comme leurs ancêtres, du bien fondé du :"1 chou-fleur, 1 sac d'engrais !". On voit d'ailleurs accessoirement l'état des nappes phréatiques bretonnes Je prends cet exemple parce que je le connais un peu mieux que les autres, mais je suis sûr que ça doit se retrouver dans d'autres domaines et d'autres régions.


C'est parfaitement exact. Il s'agit d'un conditionnement social qui nous mène droit dans le mur. :mouaif:
"Lorsque vous avez éliminé l'impossible, ce qui reste, aussi improbable soit-il, est nécessairement la vérité."
Arthur Conan Doyle

Elève AllemagnOnaute
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20
Inscription: Mar 21 Fév 2012 09:38
Localisation: Mulhouse / Basel

Re: Bio ou pas bio ? Les assiettes en Allemagne et en France

Messagepar ZeBigBoss » Mar 21 Fév 2012 17:24

Le problème avec le bio, c'est qu'il n'est plus vraiment bio. Ou alors il faut créer de nouvelles normes.
J'ai lu un article dans le monde diplomatique il y a quelques mois de cela où il était question de poulets en batterie bio parce que se nourrissant de soja bio produit au Brésil.
Ce soja est cultivé dans le Mato Grosso et impliqué dans la destruction de la forêt amazonienne.

Je viens de retrouver cet article sur la toile : http://www.monde-diplomatique.fr/2011/02/BAQUE/20129

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14534
Inscription: Mar 01 Nov 2005 12:14
Localisation: Beaujolais

Re: Bio ou pas bio ? Les assiettes en Allemagne et en France

Messagepar Sonka » Mer 22 Fév 2012 10:03

Faut pas tout mélanger : élevage intensif de poulets bio, c'est possible, élevage de poulets bio en batterie, c'est impossible car interdit. Si ça existe, c'est juste qu'ils ne se sont pas encore fait choper, mais le plus probable c'est que le journaliste a juste écrit n'importe quoi.

Et non, ça ne veut pas dire que "le bio" n'est plus vraiment bio : ça veut dire que le bio industriel n'est plus vraiment bio. Tous les gens qui s'intéressent un minimum au bio le savent depuis longtemps. Et pour lutter contre ça, c'est très simple : comme disait Coluche, "et dire qu'il suffirait que les gens ne l'achètent pas pour que ça ne se vende pas !"
L'harmonie est un équilibre fragile. Pour y contribuer, respectez activement les règles de bonne conduite.

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15487
Inscription: Lun 31 Oct 2005 18:33
Localisation: Entre Euskal Herri et Burdigala, via Brême et Berlin...

Re: Bio ou pas bio ? Les assiettes en Allemagne et en France

Messagepar Kissou33 » Mer 22 Fév 2012 10:37

Zebigboss a écrit:J'ai lu un article dans le monde diplomatique il y a quelques mois de cela où il était question de poulets en batterie bio parce que se nourrissant de soja bio produit au Brésil.


Sonka a écrit:Faut pas tout mélanger : élevage intensif de poulets bio, c'est possible, élevage de poulets bio en batterie, c'est impossible car interdit. Si ça existe, c'est juste qu'ils ne se sont pas encore fait choper, mais le plus probable c'est que le journaliste a juste écrit n'importe quoi.


Exact Sonka, sauf que.. Zebigboss ne spécifie pas ces poulets "en batterie bio" sont élevés....Si ce n'est pas en Europe, c'est peut-être tout à fait plausible...

[quote=Sonka"]Et non, ça ne veut pas dire que "le bio" n'est plus vraiment bio : ça veut dire que le bio industriel n'est plus vraiment bio. Tous les gens qui s'intéressent un minimum au bio le savent depuis longtemps. Et pour lutter contre ça, c'est très simple : comme disait Coluche, "et dire qu'il suffirait que les gens ne l'achètent pas pour que ça ne se vende pas !"[/quote]
(HS : aaaa Coluche.... p :love: ).
De toute façon, BIO et industriel ne vont pas ensemble c'est bien connu... la politique du Bio c'est de produire de la qualité, la plus naturelle possible, en faisant fi de la productivité... Alors que l'industriel, c'est produire plus pour vendre plus...
il n'est donc pas possible d'avoir du bio industriel... C'est un non-sens pour moi....
ce qui d'ailleurs est une bonne raison pour que actuellement en France, les produits bio soient plus chers que les industriels... La qualité ça se paye toujours....
L'harmonie d'un forum est fragile. Pour y contribuer, respectez les règles de bonne conduite.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres...

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14534
Inscription: Mar 01 Nov 2005 12:14
Localisation: Beaujolais

Re: Bio ou pas bio ? Les assiettes en Allemagne et en France

Messagepar Sonka » Mer 22 Fév 2012 12:33

Kissou33 a écrit:Exact Sonka, sauf que.. Zebigboss ne spécifie pas ces poulets "en batterie bio" sont élevés....Si ce n'est pas en Europe, c'est peut-être tout à fait plausible...
Hm, je n'avais pas envisagé ça, mais il me semble que l'article cité parle de la France...

Kissou33 a écrit:il n'est donc pas possible d'avoir du bio industriel...

Tu as raison, ça ne devrait pas être possible, et pourtant c'est ce qui est en train de se développer... Les supermarchés ne veulent vendre du bio que parce que c'est un segment porteur, mais surtout pas pour autant changer leurs habitudes, donc il faut que ce soit pas cher, que ça passe par les centrales d'achat, qu'on y applique des marges arrière, et tutti quanti. Et du moment où il y a une demande, il se trouve des industriels pour y répondre. Notamment ceux qui étaient déjà sur le marché du conventionnel (ce qui là aussi est une aberration, car soit on est convaincu de la nécessité du bio et on ne fait que ça, soit on n'est pas convaincu et on n'en fait pas, mais comment peut-on produire à la fois du bio et du pas bio ?). Et vazy qu'en faisant jouer son poids, on demande une dérogation, et patati, patata... Voir l'affaire récente du poulet "bio" Duc.
L'harmonie est un équilibre fragile. Pour y contribuer, respectez activement les règles de bonne conduite.

Elève AllemagnOnaute
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20
Inscription: Mar 21 Fév 2012 09:38
Localisation: Mulhouse / Basel

Re: Bio ou pas bio ? Les assiettes en Allemagne et en France

Messagepar ZeBigBoss » Mer 22 Fév 2012 13:31

Je crois que j'ai fait une boulette. Il ne s'agissait pas d'élevage de poulet en batterie, mais d'élevage de poulet "tout court".
N'empêche que d'élever du poulet au soja brésilien, impliqué dans la destruction de la forêt amazonienne, c'est pas bien.

Je n'ai jamais fait attention, mais l'origine des produits bio est-elle indiquée dans les emballages ? Perso, je préfère acheter directement chez le paysan, même si ce n'est pas 100% bio. Au moins, je sais d'où viennent les produits et ils ont du goût ! Si 'achète en super marché, je préfère en général les produits "label rouge" en raison du goût justement.

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14534
Inscription: Mar 01 Nov 2005 12:14
Localisation: Beaujolais

Re: Bio ou pas bio ? Les assiettes en Allemagne et en France

Messagepar Sonka » Mer 22 Fév 2012 13:42

ZeBigBoss a écrit:Je n'ai jamais fait attention, mais l'origine des produits bio est-elle indiquée dans les emballages ?

Je ne sais pas, mais je ne pense pas. Je veux dire que, probablement, si c'est obligatoire en conventionnel (la viande peut-être ?) ça l'est sûrement aussi en bio, mais pas plus. Je viens de regarder dans mon frigo, lardons, raviolis, quenelles, margarine : rien d'indiqué. Saumon d'Écosse, mais c'est traditionnel, le saumon dit toujours d'où il vient ! :lol:
Mais je ne pense pas que ça y changerait quelque chose, ZeBigBoss, car tu verrais alors origine française, ça ne te dirait absolument pas que la bête a bouffé du soja brésilien...
D'où l'importance de s'approvisionner dans des filières de confiance.
L'harmonie est un équilibre fragile. Pour y contribuer, respectez activement les règles de bonne conduite.

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 5702
Inscription: Lun 05 Jan 2009 21:38

Re: Bio ou pas bio ? Les assiettes en Allemagne et en France

Messagepar fifititi » Mer 22 Fév 2012 13:44

Cela dit ne vous faite pas d'illusions.
C'est tout simplement la loi de l'offre et de la demande qui s'applique.
Là où il y a de l'argent à faire l'argent se fera et vous trouverez toujours des organismes pour certifier n'importe quoi a partir du moment où tout le monde peut obtenir une part du gâteau.

Il existe effectivement un part, à mon avis relativement minime de consommateurs qui achètent bio par militantisme mais la majorité suit la mode plus ou moins influencée part le Grenelle de l'environnement etc...

Je crois plus au développement de l'agriculture raisonnée qu'au développement de l'agriculture bio proprement dit, en tout cas dans un pays comme la France.
"Lorsque vous avez éliminé l'impossible, ce qui reste, aussi improbable soit-il, est nécessairement la vérité."
Arthur Conan Doyle

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Retourner vers Les Français et les Allemands

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités