Beate Uhse ou l'histoire d'une "féministe" d'après-guerre

Tout ce qui a trait à l'Allemagne et qui n'entre pas dans les thèmes précédents

Modérateur: Modérateurs

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14794
Inscription: Lun 31 Oct 2005 18:33
Localisation: Entre Euskal Herri et Burdigala, via Brême et Berlin...

Beate Uhse ou l'histoire d'une "féministe" d'après-guerre

Messagepar Kissou33 » Dim 01 Nov 2009 18:20

bon.. sujet pas évident.. mais je me lance.. je viens de découvrir Beate Uhse.
Certains vont faire des yeux comme ça :eek: en pensant de suite... à la marque de lingerie féminine (voir à tendance pornographique) qui fait fureur en allemagne.
On va laisser cette partie de côté si vous le voulez bien... tout le monde sait qu'ici, nous ne sommes pas tous majeurs ;) ;)

(je me réserve le droit de faire disparaître ce topic au fin fond des messages en quarantaine si je trouve qu'il prend une mauvaise pente)

Alors Beate Uhse, née le 25 octobre 1919, décédée le 17 Juillet 2001.
(extrait de ce lien http://www.liberation.fr/portrait/01011 ... mperatrice)

Fille d'un grand propriétaire terrien et d'une des premières femmes pédiatres, Beate a grandi en Prusse orientale et très tôt rêve de métiers de garçon. A 17 ans, elle passe son brevet de pilote d'avion. Enrôlée pendant la guerre dans la Luftwaffe, elle sert le Reich nazi jusqu'à ses tout derniers jours. Elle ne s'enfuit de Berlin, en avion, que devant l'arrivée imminente des troupes russes, en avril 1945. «Quand j'étais jeune, j'étais bien sûr enthousiaste, glisse-t-elle, pressée de ne pas s'attarder sur ce chapitre de sa vie. Je me suis laissé éblouir par Hitler, comme des millions d'autres Allemands à l'époque.»

Avec la même énergie qu'elle avait mise à devenir pilote sous le IIIe Reich, Beate Uhse se reconvertit vite au monde nouveau de l'après-guerre et au marché noir. «La guerre m'avait tout pris: mon mari, tué au combat, mes parents, tués par les Russes, et mon métier de pilote, puisque les Allemands étaient interdits de vol après la guerre. C'est là que j'ai appris que dans toute perte se trouve aussi une chance de recommencer quelque chose de nouveau.» Dans le village du Schleswig-Holstein où elle a atterri en fuyant Berlin, les campagnardes s'adressent à elle, femme éduquée venant de la ville, pour demander comment ne pas tomber enceinte au retour de leurs maris. Beate Uhse se souvient de la méthode Ogino, dont sa mère lui avait parlé. Elle emprunte le livre dans une bibliothèque, le photocopie et le vend à l'exemplaire, 2 Reichsmarks: «Voilà comment tout a commencé.»

Pour «satisfaire les demandes de ses clients», Beate Uhse se charge de leur procurer préservatifs ou manuels d'information sexuelle et démarre ainsi une petite «maison de vente par correspondance pour l'hygiène du couple». Dans les années 50, elle sillonne l'Allemagne au volant de sa petite voiture chargée de «colis de plaisir», pour réduire ses frais d'expédition. Dans les années 60, elle s'initie aux règles du marketing moderne, aux Etats-Unis. Parcourt «des mètres et des mètres» de thèses sur le management. «Le succès ne m'est pas tombé du ciel», soupire-t-elle.(...)


Etonnant non la vie de cette femme, qui sert le IIIème Reich, qui quitte l'allemagne, qui y revient, qui porte aide aux femmes sur un sujet aussi difficile que la contraception en période d'après-guerre, et qui en fait un réel business à tel point que son entreprise fonctionne toujours et encore !

sa vie en quelques dates (toujours issus du même lien)

Beate Uhse
née le 25 octobre 1919. Naît à Wargenau (Prusse-Orientale).
1936. Obtient son diplôme de pilote d'avion.
1945. Sert jusqu'en avril dans les rangs de la Luftwaffe.
1948. Vend 32.000 exemplaires de la méthode de contraception Ogino.
1962. Ouvre son premier sex-shop, à Flensburg.
1993. Franchit le seuil des 100 millions de marks (350 millions de francs) de chiffre d'affaires.
1994. Obtient son diplôme de plongée en haute mer.
Décédée le 17 Juillet 2001.

bref.. l'histoire d'une femme libérée dans l'allemagne d'après guerre.[i][/i]
L'harmonie d'un forum est fragile. Pour y contribuer, respectez les règles de bonne conduite.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres...

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 991
Inscription: Mar 19 Sep 2006 20:52
Localisation: Munich

Re: Beate Uhse ou l'histoire d'une féministe d'après-guerre

Messagepar Cristobal » Dim 01 Nov 2009 18:42

:eek: Tu fais une blague toi ou quoi :grin:
Beate Uhse ? Une féministe ? :lol:
Peut-être ce mot en français dit autre chose qu'en allemand. :roll:
Normalement c'est/était l'habitude des féministes d'ici de casser les fênetres des sexs shops de Beate Uhse. :tomato:
ImageMögen hätt' ich schon wollen, aber dürfen hab ich mich nicht getraut

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14794
Inscription: Lun 31 Oct 2005 18:33
Localisation: Entre Euskal Herri et Burdigala, via Brême et Berlin...

Re: Beate Uhse ou l'histoire d'une féministe d'après-guerre

Messagepar Kissou33 » Dim 01 Nov 2009 19:28

je pensais au terme "féministe" dans le sens "ayant fait avancer les femmes" (sur un plan sexuel et contraception) ;)

mais je peux mettre "histoire d'une FEMME d'après-guerre" si tu veux ;)
L'harmonie d'un forum est fragile. Pour y contribuer, respectez les règles de bonne conduite.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres...

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 991
Inscription: Mar 19 Sep 2006 20:52
Localisation: Munich

Re: Beate Uhse ou l'histoire d'une féministe d'après-guerre

Messagepar Cristobal » Dim 01 Nov 2009 20:07

Kissou33 a écrit:si tu veux ;)

Pas à cause de moi... mais si les féministes militantes arriveront chez nous... :tomato: elles vont jeter des tomates :-P
Quant à la Madame Uhse. Elle était bien sûr une femme très éclairé qui doit lutter contre la pruderie pour...
... yep gagner bcp de fric en satisfaisant et en stimulant notament les phantasies :olympic: des hommes...
ImageMögen hätt' ich schon wollen, aber dürfen hab ich mich nicht getraut

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14794
Inscription: Lun 31 Oct 2005 18:33
Localisation: Entre Euskal Herri et Burdigala, via Brême et Berlin...

Re: Beate Uhse ou l'histoire d'une féministe d'après-guerre

Messagepar Kissou33 » Dim 01 Nov 2009 21:10

j'étais sûre que tu ne retiendrais que le côté "fantaisie sexuelle"..

mais franchement.. une femme dans les années 50 qui distribuent des préservatifs et des manuels d'information sexuelle... fallait oser non ??
L'harmonie d'un forum est fragile. Pour y contribuer, respectez les règles de bonne conduite.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres...

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14398
Inscription: Mar 01 Nov 2005 12:14
Localisation: Beaujolais

Re: Beate Uhse ou l'histoire d'une féministe d'après-guerre

Messagepar Sonka » Dim 01 Nov 2009 21:37

Je ne la connais pas, mais je suis le même raisonnement que Kissou... Peut-être un point de vue franco-français (= non traumatisé par le féminisme poussé à l'extrême) ?
L'harmonie est un équilibre fragile. Pour y contribuer, respectez activement les règles de bonne conduite.

Grand AllemagnOmaXien
Messages: 1140
Inscription: Mer 14 Juin 2006 15:31

Re: Beate Uhse ou l'histoire d'une féministe d'après-guerre

Messagepar Lie-Kaora » Dim 01 Nov 2009 21:39

Bien sûr qu'il fallait oser, à cette époque la sexualité c'était tabou!

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 6511
Inscription: Mar 03 Jan 2006 13:07
Localisation: Lörrach

Re: Beate Uhse ou l'histoire d'une féministe d'après-guerre

Messagepar ElieDeLeuze » Dim 01 Nov 2009 21:55

Uhse, c'était un peu "l'orgasme pour toutes". Démarche proche des féministes intellectuelles françaises. Les "Emanzen" à l'allemande, c'est largement plus radical. Le refus de la pornographie est la partie émergée de l'iceberg. Les ultraféministes germaines étaient à l'époque carrément anti-hommes. Contrairement à Uhse qui trouvait la sexualité formidable pour tous et toutes, les ultraféministes ont avant tout voulu détruire les repères anciens, se déféminiser au sens où le perçoit les hommes. Uhse s'y opposait en posant le problème autrement : femme aimant les hommes, c'est dans la sexualité partagée que l'orgasme pour toutes devient possible. Les Ultraféministes, elles, ne revendiquent pas l'orgasme mais l'égalité socio-économique en oubliant le reste.

Personnellement, je trouve que l'un n'exclus pas l'autre. On peut être femme, avoir un compte en banque correct et des orgasmes satisfaisants.
www.rtr.ch - Tgi che sa rumantsch sa dapli.

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 5658
Inscription: Mar 05 Aoû 2008 00:39

Re: Beate Uhse ou l'histoire d'une féministe d'après-guerre

Messagepar jean luc » Lun 02 Nov 2009 01:56

je ne croit pas que l´on peut la classée de feministe, car le feminisme refuse la pornografie, mais plutot "d´esprit libre". ça demarche , n´est pas neutre, elle a vite compris qu´il y avait un crénau á prendre apres la guerre. je dirais qu´elle est une libertine libérée, l´egalitée sexuelle de la femme oui,mais sans plus. Elle n´a pas ecrit des livres sur les droits de la femme comme Simone de Beauvoir par ex.


jean luc :wink:
La grandeur d'un homme ne se juge pas par ces titres,mais par sa grandeur d´esprit.

La vrais vie ,c´est d´apprendre à vivre en serrant les dents,beaucoup essayent , peu réussissent.

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 991
Inscription: Mar 19 Sep 2006 20:52
Localisation: Munich

Re: Beate Uhse ou l'histoire d'une féministe d'après-guerre

Messagepar Cristobal » Lun 02 Nov 2009 11:03

sonka a écrit:franco-français = non traumatisé par le féminisme poussé à l'extrême ?

Bien j'ai pas de idée et experiences concernant la féminisme à la française, ses "influences sociales" et certaines différences francoallemand
Mais je ne crois vraiment pas que un mouvement animé par Simone de Beauvoir avait une autre "base", des autres raisons, autres effets que la féminisme crée au autre côté de la Rhin.
Mais Ca sera une discussion bien interessante. A suivre sur BF ou ici :roll:

Quand même je crois que la féminisme en rapport avec Beate Uhse : ce sont trop des mérites pour une femme qui avait seulement "dans sa tête" son compte en banque. Ca serait une "insulte" de toutes les vraies féministes à la façon Clara Zetkin, Rosa Luxemburg, Simone de Beauvoir qui ont lutté pour les égalités de droits fundamentale... pas reduit seulement sur un contexte sexuel. Acheter des préservatifs c'est trop peu pour se trouver parmi les vraies grandes dames de la féminisme !!!
ImageMögen hätt' ich schon wollen, aber dürfen hab ich mich nicht getraut

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 805
Inscription: Lun 18 Sep 2006 23:48
Localisation: bretagne

Re: Beate Uhse ou l'histoire d'une féministe d'après-guerre

Messagepar anne » Lun 02 Nov 2009 14:30

Cristobal a écrit:Quand même je crois que la féminisme en rapport avec Beate Uhse : ce sont trop des mérites pour une femme qui avait seulement "dans sa tête" son compte en banque . Ca serait une "insulte" de toutes les vraies féministes à la façon Clara Zetkin, Rosa Luxemburg, Simone de Beauvoir qui ont lutté pour les égalités de droits fundamentale... pas reduit seulement sur un contexte sexuel. Acheter des préservatifs c'est trop peu pour se trouver parmi les vraies grandes dames de la féminisme !!!


:merci: cristo.

Je suis moi-même très choquée que l'on puisse qualifier de féministe une femme comme Uhse, dont l'émancipation, la libération des femmes était le cadet des soucis !!! le fric et c'est tout ! D'ailleurs qu'attendre d'autre d'une fervente admiratrice de Hitler qui se lance dans le marché noir après la guerre avant de trouver LE filon ?!

Qu'à la rigueur, on la qualifie de provocatrice ou de femme libérée, passe encore... mais de féministe !!! Ne galvaudons pas des mots qui ont une valeur tout à fait respectable, n'en déplaise aux détracteurs ou détractrices du féminisme !
amic@llemand vôtre

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14794
Inscription: Lun 31 Oct 2005 18:33
Localisation: Entre Euskal Herri et Burdigala, via Brême et Berlin...

Re: Beate Uhse ou l'histoire d'une féministe d'après-guerre

Messagepar Kissou33 » Lun 02 Nov 2009 15:44

bon.. j'avais écris "féministe" au sens large... mais je vois que la plupart d'entre vous bloque sur ce terme... (j'ai bien dit que je pouvais l'enlever ! ) ...

Pour ma part, le mot "féministe" dans son sens large, concerne une femme qui a aidé à faire avancer la cause des femmes.
Beate Uhse en conseillant ses voisines sur les méthodes contraceptives de cette époque, en leur expliquant leur féminité, a contribué à faire avancer la cause des femmes d'après-guerre, et en cela elle m'apparaît comme une féministe.

sa double face de "je soutiens Hitler / je crée une entreprise de sous vêtements féminins (qui vire ensuite au porno)" n'entre pas en ligne de compte dans le côté féministe que je lui trouve !

Je découvre, et je vous fais découvrir, une femme à 2 facettes, une femme qui a choisi d'émanciper une certaines catégories de femmes, de relations sexuelles forcées, et d'enfants non désirés.
Certes, elle en a fait un business.. et ce côté m'épate tout autant que son "discours" sur la contraception. A l'heure où certaines femmes se seraient tapies dans l'ombre pour faire oublier leur fanatisme envers Hitler, celle-ci a choisi de se montrer au grand jour, de défendre les femmes, jusqu'à en faire un business.. qui... fonctionne encore aujourd'hui !
Cela démontre, s'il était besoin, que les femmes d'après-guerre pouvaient avoir de la suite dans les idées ;)

Certes elle n'arrive pas à la cheville d'une Simone de Beauvoir (personnellement.. je n'ai aucune admiration pour Beauvoir..)et encore moins d'une Simone Veil (que j'admire.. au contraire de Beauvoir), mais je trouve simplement que Beate Uhse a sa place sur ce forum ;)

Je mets de ce pas "féministe" entre guillemets ;)
L'harmonie d'un forum est fragile. Pour y contribuer, respectez les règles de bonne conduite.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres...

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 6511
Inscription: Mar 03 Jan 2006 13:07
Localisation: Lörrach

Re: Beate Uhse ou l'histoire d'une féministe d'après-guerre

Messagepar ElieDeLeuze » Lun 02 Nov 2009 18:46

Navré de vous énerver, mais je trouve au contraire que la revendication d'indépendance sexuelle est le début de tout féminisme. L'orgasme est le combat indispensable : seule une femme qui s'est réapproprié sont corps et s'émancipe de la tutelle du devoir conjugal sous dictat masculin peut prétendre à quelque liberté.
Uhse, c'est avant le féminisme au sens où vous l'entendez, mais c'est un passage obligé. De plus, c'est une prouesse visionnaire de réconsillier les femmes avec le sexe alors que des générations de maris se sont épuisés à les en dégoûter à coup de viols dans le lit conjugal. Une dimension socio-économique et culturel du féminisme est indispensable, certes, mais dénigrer la sexualité, c'est aliéner les femmes... souvent avec leur accord, d'ailleurs.
www.rtr.ch - Tgi che sa rumantsch sa dapli.

Grand AllemagnOmaXien
Messages: 1140
Inscription: Mer 14 Juin 2006 15:31

Re: Beate Uhse ou l'histoire d'une féministe d'après-guerre

Messagepar Lie-Kaora » Lun 02 Nov 2009 18:59

ElieDeLeuze a écrit:Navré de vous énerver, mais je trouve au contraire que la revendication d'indépendance sexuelle est le début de tout féminisme. L'orgasme est le combat indispensable : seule une femme qui s'est réapproprié sont corps et s'émancipe de la tutelle du devoir conjugal sous dictat masculin peut prétendre à quelque liberté.
Uhse, c'est avant le féminisme au sens où vous l'entendez, mais c'est un passage obligé. De plus, c'est une prouesse visionnaire de réconsillier les femmes avec le sexe alors que des générations de maris se sont épuisés à les en dégoûter à coup de viols dans le lit conjugal. Une dimension socio-économique et culturel du féminisme est indispensable, certes, mais dénigrer la sexualité, c'est aliéner les femmes... souvent avec leur accord, d'ailleurs.


Pour une fois, on est d'accord! :grin:
Pour nous, la contraception c'est limite "inné", a l'époque c'était tabou et c'est bien pour ça que les femmes avaient X enfants et qu'on pratiquait les avortements clandestins à la pelle... Elles étaient sous la domination de leur mari et n'étaient pas maîtresses de leur corps!

Grand AllemagnOmaXien
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14794
Inscription: Lun 31 Oct 2005 18:33
Localisation: Entre Euskal Herri et Burdigala, via Brême et Berlin...

Re: Beate Uhse ou l'histoire d'une "féministe" d'après-guerre

Messagepar Kissou33 » Lun 02 Nov 2009 20:58

.... ravie de voir qu'un homme et une femme partagent tout de même mon avis..

une femme qui se bat pour la cause des femmes, même si elle en tire profit, et toujours une féministe, que son "combat" se situe au 17ème siècle ou au 20ème siècle
L'harmonie d'un forum est fragile. Pour y contribuer, respectez les règles de bonne conduite.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres...

Suivante
 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Retourner vers L'Allemagne : en général et en particulier

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités